image

Au théâtre ce printemps

Comme d’habitude je suis en retard pour vous raconter tout ce que nous avons vu ces derniers mois au théâtre de la ville et à l’opéra de Paris.
Nous avons été gâtés, nous avons vu du très beau!

image

En théâtre nous avons été joliment secoués par une « Mégère apprivoisée » (de Shakespeare) mise en scène par Mélanie Leray pour le moins ébouriffante, dans laquelle les hommes en prennent très sérieusement pour leur grade et où la situation des femmes est moins catastrophique qu’elle en a l’air.
A l’origine c’était Philippe Torreton qui devait incarner Petruccio et c’était en partie la raison pour laquelle j’avais sélectionné la pièce. Il fut remplacé par l’extraordinaire Vincent  Winterhalter dont l’interprétation parfaite nous a très vite fait totalement oublié que le casting initial était autre.
Si jamais cette pièce passe chez vous ou à proximité, prenez des places, une comédie de Shakespeare mise en scène de façon moderne et féministe est passionnant à voir!

image

La semaine dernière nous avons eu l’immense plaisir et privilège de voir Juliette Binoche (pour la 2ème fois sur la scène du Théâtre de la Ville) interpréter « Antigone » de Sophocle, dans une mise en scène par Ivo van Hove et avec une troupe géniale.
Du très grand théâtre, de théâtre comme le conçoit et le crée Emmanuel Demarcy-Mota avec la troupe du TDV: on sent que les comédiens travaillent activement avec le metteur en scène dans la création de la pièce, ce qui la rend plus prenante et riche encore.
« Antigone » est une pièce qui traite de la résistance, de l’humanité et de ces valeurs qui surpassent toutes les lois humaines. Interprétée brillamment cette pièce est universelle et toujours actuelle et on passe son temps à penser à la Syrie et à tous ces pays aux prises avec des dictateurs sanguinaires et absurdes.
L’interprétation est parfaite, la mise en scène sobre est très belle, nous avons adoré ce spectacle.
Si jamais vous voyez cette pièce je serai ravie de lire votre ressenti.
Je croise les doigts pour que la pièce parte en tournée et qu’elle ne sera pas réservée au public parisien.

image

A l’opéra nous venons de revoir « La flûte enchantée » qui nous avait… enchantés🙂 l’année dernière.
Pourquoi la revoir? Parce que c’est notre opéra préféré, que nous avons adoré la mise en scène fraîche (une partie du spectacle se joue sur l’herbe et pieds nus) et moderne, et que nous ne savons pas quand nous aurons l’occasion de la revoir sur la scène de Bastille.
Bien nous en a pris, nous avons trouvé l’opéra encore plus beau que l’année dernière et avons passé une soirée divine.
Je vais me répéter: si jamais vous voulez essayer un opéra pour la première fois « La Flûte Enchantée » est la parfaite pièce, c’est léger, amusant et sublime, et pas intimidant du tout, merci Mozart!!!!

image

Et pour finir l’opéra a sauvé ses « fesses » lors du « Lac de Cygnes » courant Mars.
Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais j’étais très fâchée après un spectacle de Noel très très décevant et l’annonce de l’augmentation du prix des places pour la nouvelle saison.
Je m’étais dit que j’attendrais de voir le niveau de ce lac (mouaaaahhh qu’elle est drôle) avant de me décider, sachant que je ferais cette saison en solo puisque Mr Papillon jette l’éponge la saison prochaine et ne prendra d’abonnement qu’au Théâtre de la Ville.
Sauvé ses fesses, mais juste. Pas de catastrophe (enfin un changement d’étoile en milieu de représentation pour cause de blessure, quasi invisible pour nous, éminemment douloureux et triste pour notre belle danseuse) et un ballet très bien maîtrisé, mais des cygnes un peu trop mécaniques à mon goût.
Je chipote me direz-vous, mais pour une ancienne danseuse classique Le Lac demeure LE ballet romantique par excellence, et donc un ballet où l’on s’attend à des danseuses éthérées, légères, souples et vibrantes comme des plumes. C’est toujours le cas des étoiles qui interprètent Odette/Odile (et ce soir-là nos deux étoiles furent parfaites!), mais pour le corps de ballet il y a parfois des choses à revoir.
Donc oui je chipote car je ne veux pas que des ensembles parfaitement harmonieux et vraiment « ensemble », je veux des ensembles de plumes gracieuses et pas de canards mécaniques, ce qui fut souvent le cas ce 16 Mars. Et à 50€ (ou plus) la place j’ai le droit de chipoter, c’est l’opéra de Paris, le meilleur corps de ballet au monde, merdalors!

image

 Voilà vous savez tout!
A venir une double dose de Pina Bausch, Paquita à Garnier, un peu de Anne Teresa de Keersmaeker, et la saison sera terminée.
J’ai déjà mes billets pour la saison prochaine de l’opéra ; je vais découvrir le Théâtre des Champs Elysées et ses beaux concerts. Ne restera qu’à concevoir notre programme pour le Théâtre de la Ville et le grand cycle de la création artistique pourra reprendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s