La déception d’un conte de Noël

image

Je ne pensais pas que cela arriverait un jour tant j’ai une confiance absolue dans l’excellence de cette maison: écrire que j’ai été déçue par un « Casse-Noisette » donné par l’opéra de Paris.
Et bien voilà, nous y sommes. Dieu sait combien cette situation me chagrine.

Le ballet de Noël est devenu l’un de mes rituels d’anniversaire préférés: tous les ans si nous le pouvons nous assistons au ballet de Noël de l’opéra le jour de mon anniversaire.
Même si les années passent et le nombre de bougies augmente je redeviens une gamine de 8 ans que l’on emmène chez les fées. Mercredi soir dernier n’a pas échappé à la tradition.

Sauf que…

Le site de l’opéra annonçait encore le matin même Dorothée Gilbert que j’adore dans le rôle principal, mais c’est Mélanie Hurel que nous trouvons sur scène.
Pareil pour Drosselmeyer… Les étoiles ont disparu de l’affiche et sont remplacées par une première danseuse et un sujet. Et il en est de même pour le reste de la distribution me semble-t-il.
Le fameux « place à la jeunesse » de Benjamin Millepied.

Sur le papier l’idée est géniale, sur scène un peu moins. Nous avons vu un spectacle globalement brouillon, imprécis (voire simplifié?), sans ampleur, à des années lumières de ce que nous avions vu il y a déjà 5 ans.
J’ai détesté Mélanie Hurel dans le rôle de Clara. Peut-être était-elle épuisée, malade ou insuffisamment préparée, toujours est-il que j’ai trouvé ses solos « tous petits » et sans ampleur, sa fée Dragée une vraie déception. La chorégraphie de ce morceau est certes compliquée et déconnectée de la mélodie, mais bon, il y a des limites à ce qui est acceptable sur la scène de l’opéra.

Et ce d’autant plus qu’Hugo Marchand justifie sa récente promotion, il compose un Drosselmeyer/Prince élégant, aérien et puissant très convaincant. J’ai beaucoup aimé ses solos du quatrième tableau. Le contraste avec sa partenaire est donc cruel, mais heureusement disparaît dans leurs pas de deux charmants.

Nous – je m’autorise, je sais que Mr Papillon a adoré aussi – avons beaucoup aimé Fanny Gorse dans le duo de danse arabe, elle y était parfaite: gracieuse, féline (oui oui!) et très séduisante. Ce morceau a toujours été l’un de mes préférés (sous toutes ses formes, la version du Bolchoï me subjugue à chaque fois également) et le voir joliment interprété est toujours une grande satisfaction.

En parlant des danses de caractères, j’avais vu passer un tweet disant qu’elles en manquaient cruellement, j’ai malheureusement compris d’où venait ce commentaire: mais que s’est-il passé avec la danse russe? Je n’avais jamais rien vu d’aussi vilain et ridicule sur une scène aussi prestigieuse (j’étais en semi-état de choc au terme de la séquence, à me demander ce qui avait bien pu se passer).
La danse chinoise était joliment acrobatique, mais sans l’ampleur ni la sophistication attendue. Nous avons revisionné le passage dans mon film de danse favori, et il me semble que certains mouvements sont absents dans ce que nous avons vu sur scène.
La danse espagnole était jolie, sans plus malheureusement, j’ai préféré Caroline Robert et Daniel Stokes dans leurs rôles de Luisa et Fritz où ils ont été particulièrement justes.
Je passerai sur la pastorale, je vous mets juste un lien sur la version Bolchoï qui est délicieuse avec son petit mouton à roulettes!

Les grands tableaux de la valse des fleurs et du bal étaient beaux évidemment – avec un tel décor, de tels costumes et de tels danseurs cela va de soi – mais les imprécisions de placement de certains danseurs m’a un peu agacée… je suis maniaque que voulez-vous.

Donc voilà je râle, je suis pour mettre en avant les jeunes générations de danseurs, je suis pour les mettre dans la lumière, mais avec la dose de préparation qui doit accompagner leur moindre expérience de tels rôles. Lorsque je prends mon abonnement à l’opéra c’est notamment pour voir des artistes très confirmés et les stars de l’institution. S’ils ne sont pas sur scène, alors que leurs remplaçants soient correctement préparés car je réfléchirai à deux fois avant de reprendre des places si je sais que je vais voir un brouillon de ce que je pensais avoir réservé.
C’est déjà tout réfléchi pour Mr Papillon…

_____________________________________
Casse-Noisette
Opéra Bastille jusqu’au 31 Décembre 2014

14 réflexions sur “La déception d’un conte de Noël

  1. Quel dommage!!!
    J’ai eu exactement la même experience sur le derniers ballets contemporains que je suis allée voir à L’Opéra. Pour une place en orchestre (donc très chere) et un programme contenant entre autre du Forsythe (dont je suis une inconditionnelle) j’ai été très déçue!!
    Sur 3 ballets le premier étati literalement sans interet (passe encore c’est une histoire de gout) mais ensuite 2 pièces de Forsythe qui reclament précision et un niveau de danse impeccable et là beaucoup d’erreur, des duos qui ne fontionnent pas bien avec une mise en scène plus que minimaliste. Ca ne pardonne pas. Je danse moi meme et je comprends la difficulté mais à un tel niveau de préparation…Ou alors effectivement on annonce à la reservation une etoile et le jour j elle n’y est pas…2 fois de suite j’ai eu cette expérience, je me suis sentie flouée…je pense que je ne suis pas prête d’y retourner.

    • Et dire que j’avais regretté de ne pas avoir réservé de places pour la soirée Forsythe… j’ai donc – malheureusement – bien fait de me dire que ce serait pour la prochaine fois.
      J’imagine que la transition entre l’ancienne et le nouveau directeur de la danse a forcément un peu d’impact sur l’organisation de la maison, mais là ça en devient gênant pour l’aura de l’institution.
      Evidemment nous comprenons un changement de distribution lié à une maladie ou blessure de l’un des danseurs, mais le changement intégral de la distribution à la dernière minute ressemble vraiment à de la non-considération pour le client. Tristesse😦

  2. Ah eh bien tu me rassures !

    J’y étais lundi il y a 10 jours, et j’ai fait le même constat : un corps de ballet brouillon, des ensembles pas très ensemble notamment sur la danse des fleurs, et nous pour le coup une danse chinoise à nombreuses chutes !
    Seule la danse arabe est elle aussi sortie du lot.

    Je me suis demandé si la préparation n’avait pas été négligée par abus de confiance dans le succès toujours renouvelé de ce sublime ballet de Noël …

    • Toi aussi alors… On m’a dit sur Twitter que le changement de distribution du 10 Décembre avait été un cas de dernière minute, je doute sérieusement de cette explication vu le nombre de retours qui disent que c’est le cas depuis le début des représentations.
      Quelle déception, d’une institution comme l’opéra c’est vraiment énervant.

  3. Bonjour
    J’arrive sur ton blog par celui de Hélène (mon blog de fille) et surprise! ^¨o combien agréable! Tu y parles de ballet classique dont un des plus célèbres qui soit! Je comprends très bien ta déception (je ne suis pas très compétente à ce sujet mais je te rejoins dans la critique que je suis capable de faire concernant l’opéra).Je ne peux discuter sur cette représentation mais je me suis déjà fait la réflexion que payer cher (souvent) pour avoir la possibilité de voir un soliste, un danseur, bref un artiste bien précis et se retrouver avec sa doublure n’est pas très agréable. Je sais bien que c’est parfois ainsi qu’un grand nom a débuté et qu’il est alors surprenant et exaltant de découvrir un nouveau talent mais quand ce n’est pas le cas on a le sentiment d’avoir été grugé…

    • Bonjour Lucine,
      Bienvenue dans ces pages! J’adore le blog d’Hélène, il est excellent et elle absolument adorable.
      J’aime vraiment beaucoup l’idée de mettre en avant de nouveaux talents, mais à ce moment là il faut l’annoncer dès le départ, et donner les moyens aux artistes d’être prêts pour ce qui les attends.
      J’espère que ce « Casse-Noisette » sera l’exception et que cela ne se reproduira pas.
      A très vite!

  4. Bonjour, je découvre ce site moi aussi grâce à Hélène. Et oh super, tu parles de ballet, et surtout de Casse-noisette. Alors on dirait que j’ai eu de la chance car moi c’était le 29/11, première fois que j’allais voir un ballet en plus, avec justement Dorothée Gilbert (que je ne connaissais pas jusqu’ici) et oui c’était magique ! Pour le prix c’est certain, qu’on attend le meilleur, j’ai envie de dire.

    • Bonjour Laëtitia, quelle chance d’avoir vu danser mademoiselle Gilbert, ça fait plaisir de lire des retours enthousiastes sur ce ballet!

  5. J’ai vu casse-noisette il y a 3 ans par le ballet de Paris, j’ai vu beaucoup de ballets par cette même troupe qui excelle… Cette annee je vis à Boston et je parle du Casse-noisette (tout à fait différent que j’ai vu ici : http://fromparistousa.canalblog.com/archives/2014/12/12/31126773.html ).

    J’espère que ce mauvais Casse-noisette ne sera pas à l’image des autres ballets du fait du changement de direction, j’aime tellement l’opéra de Paris😉

    • Moi aussi j’ai eu la chance de déménager de l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal, et j’ai également vu ce ballet ici! je cours lire ton article🙂

    • C’est génial hein, de voir d’autres compagnies danser? On réalise alors qu’il n’y a pas qu’une manière de danser de manière classique, je trouve toujours ça réjouissant et étonnant.
      J’espère aussi que ce ne sera qu’une exception et pas le signe que quelque chose cloche à l’opéra de Paris, je serai vite fixée, nous avons d’autres ballets dans notre abonnement.

  6. J’ai vu pour la première fois ce ballet samedi dernier à Montréal. Et… à vrai dire je ne sais pas quoi en penser. On sent que les décors, les costumes, les chorégraphies, la mise en scène, tout, pour moi, était entièrement pensé pour convenir à un maximum de gens, qui visiblement ne sont pas tous habitués au ballet (la dame a côté de moi s’est exclamée au bout de 20 min « mais il ne chantent pas? ils ne parlent même pas? », ou qui applaudissent entre les phrases musicales, grrrr). C’est à dire aucun parti pris. Habituée aux ballets peu « connus » et aux décors et mises en scène très sommaires et contemporains, j’ai au premier abord était ravie de cette profusion de couleurs qu’apportaient le décor et la mise en scène puis ai fini, juste avant le début du 2è acte, à me lasser… Je ne sais pas si ça démontre une petite intolérance de ma part (dans ce cas-là, désolée! ce n’est pas mon but), mais c’est vrai que j’aurais presque préféré un peu moins de féerie au niveau des costumes et moins de démonstration techniques mais plus d’alchimie. C’est peut-être trop demander… quoi qu’il en soit, je rêverais de voir un ballet à Paris! mais c’est toujours complet très à l’avance, dommage. Belle soirée! (et ceci est mon premier commentaire sur ton blog, youhou! je suis pourtant une fidèle lectrice🙂 )

    • Casse-Noisette est l’archétype du ballet classique avec tout ce qu’il faut de costumes et décors dingues et de grands tableaux spectaculaire. De quelle chorégraphie s’agissait-il? Noureev ou un autre chorégraphe?
      Merci pour ce premier commentaire, je suis tellement contente d’avoir des lectrices de l’autre coté de l’Atlantique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s