La fille aux yeux d’émail

Il y a quelques semaines nous avons été découvrir un ballet classique s’il en est: Coppélia.

Après avoir vu quelques ballets plus contemporains, nous sommes revenus aux racines du ballet romantique, avec cette histoire de jeune homme amoureux d’une poupée mécanique, de jeune fille qui s’apprête à devenir femme.

Si l’histoire et le ballet sont extrêmement classiques (rien ne manque: le petit village d’Europe de l’Est et les danses folkloriques), on y trouve une vraie fraîcheur et de la drôlerie.
J’ai particulièrement aimé la tenue de Swanilda et de ses amies: des tutus en voile très léger et ceinturés de soie de couleur pastelle qui m’ont immédiatement fait penser aux tutus des adorables ballerines de Degas. Ravissant!!

Parmi les danseurs, ont particulièrement accrochés nos yeux la très gracieuse Mélanie Hurel dans le rôle de Swanilda et Fabrice Bourgeois dans le rôle de Spalanzani, puissant, gracieux mais viril.

Et moi j’ai profité du fait que nous allions à l’opéra un samedi soir et non en semaine et en sortant du boulot pour enfilé petite robe un peu habillée et talons hauts (que je vais probablement re-vendre car ils sont un poil trop petits pour moi et je souffre le martyre à chaque fois que je les porte, snif snif).

Pour être honnête lorsque je vois les collants sur ces photos, je ressens comme une petite suée 🙂

5 réflexions sur “La fille aux yeux d’émail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s