Carte postale new-yorkaise: Lunch at Le Bernardin

image

Et de quatre…
Je me suis surprise toute seule en en faisant la liste et ai commencé à sentir une pointe de culpabilité – foutue éducation judéo-chrétienne – vite dissipée.
Nous avons eu le bonheur de tester et savourer la cuisine et le service de quatre merveilles trois fois étoilées par le petit livre rouge (pas celui-là, l’autre, le made in France).

Après beaucoup d’hésitations autour de la « raisonnabilité » de réserver un restaurant trois étoiles à New-York et du fait de devoir prévoir une tenue casual chic avec veste pour Mr Papillon j’ai fini par cliquer sur le bouton « réservation » du site du Bernardin.
Et mettre une alerte dans mon calendrier pour les appeler 48h avant le rendez-vous pour te confirmer notre venue.

Ce restaurant mystique réputé pour sa cuisine de la mer est situé à deux pas de Time Square, ce qui est extrêmement surprenant, et le devient encore plus une fois qu’on a goûté à la sérénité et au calme de l’endroit.
Luxe, calme et volupté sont bien les maîtres-mots de tous ces incroyables restaurants. Vous avez le cafard ou haïssez le monde? Venez passer 2 heures ici, vous sortirez guéri.

Le bar et l’espace destinés aux gourmands qui n’ont pas réservé tout près de l’entrée du restaurant est ravissant. Mais je ne suis pas objective, je tombe à chaque fois amoureuse des bars des beaux restaurants.
Nous sommes accueillis en français, ce qui ne manque pas de nous surprendre agréablement. Il n’y a pas que la cuisine et le chef – Eric Rupert – qui sont français ici.

Notre table est installée dos à la paroi qui sépare le bar de la grande salle, nous avons donc une vue parfaite sur toute la salle. Et cette idée d’installer 2 amoureux sur une table ronde prévue pour quatre est parfaite, nous sommes près l’un de l’autre plutôt qu’en face et nous avons plein de place.

Je n’ai toujours pas réussi à déterminer si notre adorable (et charmant) hôte était français a physique très américain, ou Américain a français impeccable. Mystère, toujours est-il que nous n’avons été choyés et conseillés qu’en français et que c’est très agréable, même lorsqu’on maitrise la langue de Shakespeare.

Au menu pour ces messieur-dame: le tartare de thon rouge au foie gras (recette signature du chef) et les noix de Saint-Jacques au beurre noisette, puis la saumon à l’unilatéral, ses légumes verts et son beurre de cerfeuil et le bar rayé a la sauce au vin rouge et gingembre avec salade de papaye verte et riz rouge du Boutan, et pour finir Pavlova au sorbet noix de coco, ananas rôti et sirop de yuzu et praliné au chocolat et orange confite. Dans mon verre un mélon de Bourgogne californien parfait.
En amuse-bouche des rillettes de saumon à tomber, en mignardise un financier aux framboises léger comme un nuage. Et pour nos 5 ans de mariage et 7 ans de rencontre un parfait à la vanille accompagné de rubans de ganache et une mignonne bougie.
Tout est parfumé – et en cascades les parfums, c’est ça la magie des ces chefs – cuit à la perfection, donc très peu lorsque l’on parle de produits de la mer exceptionnels. La présentation des plats est évidemment impeccable, tous les aliments sont mis en valeur, comme le sera leur saveur ensuite. Les portions sont de la juste taille, j’ai pu aller au bout du repas sans avoir l’impression d’exploser, mais Mr Papillon est sorti de table parfaitement rassasié.
Si je devais émettre une remarque, ce serait: mais enfin c’est quoi ce beurre doux??? Les enfants quand on propose une corbeille de pains maison si variés et délicieux on les accompagne d’un beurre salé. Vous travaillez les produits de la mer bon sang.

Le service est parfait et adorable, très très soigné mais jamais guindé ou pesant. On est choyé, pas sur-couvé.

Tout ça pour dire que si vous venez à New-York, aimez la très grande cuisine et les produits de la mer et pouvez vous permettre ce genre de très beau cadeau, ne vous en privez pas, offrez-le vous, vous en garderez un sacré souvenir.

image

image

__________________________
Le Bernardin
155 W 51 Street
10019 New-York

2 réflexions sur “Carte postale new-yorkaise: Lunch at Le Bernardin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s