Déjeuner sancerrois

Aujourd’hui – pour fêter un bon retour en France à mes parents qui viennent de rentrer de 3 semaines américaines – nous avons été déjeuné dans l’un des meilleurs restaurants de mon Berry bienaimé: La Tour, à Sancerre.

Depuis l’année dernière cette belle adresse – qui était annoncée comme nouvelle étoile possible au Michelin – est dans notre liste des endroits à tester lors de l’une de nos visites chez mes parents.
C’est dorénavant chose faite, et nous comprenons d’où vient tout le bien que nous avons entendu au sujet de La Tour.

Le lieu est ravissant, les poutres anciennes du plafond sont mises en valeur par un décor sobre et simple, fait de nappes blanches, de quelques consoles de bois teinté en gris ou taupe, de confortables fauteuils en rotin gris et coussin de cuir ancien.
Un beau bouquet de fleur assemblé avec légèreté, quelques grandes toiles contemporaines au mur et le tour est joué.

L’accueil est à l’image des lieux: attentif, prévenant, élégant mais léger et simple.
Vous êtes accueillis avec chaleur et gentillesse, mis à l’aise puis choyés pendant tout le repas. Un joli moment rare!

Petit coup de cœur pour les tables très sobres, décorées quasi uniquement de ces grandes et belles assiettes fleuries qui s’envolent dès l’apéritif pris pour laisser place à une vaisselle blanche et sobre mettant en valeur leur contenu.

Place au menu!


Les fraises n’étaient plus à la carte (la saison se termine) et ont été remplacés par un fruit de saison traité d’une manière exceptionnelle: abricots frais, mousse de chocolat blanc au Grand Marnier et sorbet au chocolat.

Sablé au parmesan & rouleau de printemps roquette et écrevisse
Rillettes de saumon & mousse de concombre et menthe (tuerie!!!)
Tomates des serres de Chailly et mozzarella di bufala fumée

Je n’ai pas eu le temps de photographier la « bulle » entière, mais « l’assiette » que vous voyez là est arrivée avec son couvercle, dont de la fumée s’est échappé lorsqu’il a été soulevé.
Je m’attendais donc à manger mes premières tomates-mozzarella chaudes. Il n’en fut rien, la mozzarella cachée sous les tomates multicolores et l’émulsion de mozzarella était bien fraîche… et délicieusement fumée. Première expérience de cuisine « moléculaire » réussie! 🙂

Caviar d’aubergine, acini di pepe et coques
Volaille, carottes fanes & kumquats

A consommer avec modération

Le caviar d’aubergines et ses mini-pâtes était somptueux, la volaille fondait littéralement dans la bouche. Quant aux carottes, nous n’avons pas su quel traitement magique elles avaient subi, mais une chose est sûre: les maîtres des lieux sont de dignes enfants spirituels de mon héros!

Comme chez Trois-Gros le plateau de fromages m’a fait rêver, mais il a fallu raison (et surtout appétit!) garder pour profiter du dessert!

Les fameux abricots… tuerie absolue, et pourtant Dieu sait si j’aime les fraises 🙂
Profiteroles, glace vanille (à se damner) et nougatine (+ sauce chocolat de maboule)

Les profiteroles sont visiblement l’un des plats phares de la maison, Mr Papillon a fait le chat, limite il aurait léché son assiette s’il en avait eu le droit!

Vous le comprenez, nous avons passé un excellent moment, nous nous sommes régalés et je ne peux que vous recommander cette délicieuse adresse si jamais vous passez du côté de Sancerre (qui produit – comme vous le savez – d’excellents vins!!).

___________________________________
Restaurant La Tour
31 Place Nouvelle
18300 Sancerre

3 réflexions sur “Déjeuner sancerrois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s