Capture TV5 monde

Vu, lu, entendu #2

Photo Alfredo d'Amato
Photo Alfredo d’Amato

Petit passage chez mes parents ce week-end, j’ai eu le temps de « me poser » un peu pour lire deux très bons articles sur le sort des migrants et l’inaction des Européens dans Télérama.
Cette lecture m’a à la fois profondément émue mais aussi mise en colère. Contre ces hommes politiques d’ici et d’ailleurs et ces bureaucrates européens qui ne font rien.
Nos hommes politiques sont des déceptions ambulantes à quelques très rares exceptions (ne me demandez pas de nom, pour l’instant j’ai tous envie de les laisser dériver sur l’océan dans des bateaux de fortune jusqu’à la fin des temps) et cette Europe née des plus belles valeurs humanistes  au lendemain d’une guerre immonde ne joue pas son rôle et ne sert à rien. « Ecoeurement » est le mot qui est le plus approprié pour exprimer ce que je ressens.

Les deux articles sont en ligne, voici les liens: « Migrants: le grand naufrage » et « A Lesbos, l’odyssée sans fin des réfugiés« , complété par le portfolio « Avec les migrants de Lesbos« .

Capture TV5 monde

Dans un registre beaucoup plus léger mais passionnant et pour faire suite au reportage vu sur Arte et mentionné la semaine dernière, Philae s’est réveillé!
La nouvelle est tombée ce week-end, et évidemment je suis ravie! La situation du petit robot reste fragile et précaire, mais la nouvelle est encourageante et me met en joie.Salut Philae, reprend vite le travail, nous avons hâte de suivre la suite de tes aventures!

L’excellent article de Libération réexplique l’aventure Philae et comment nous en sommes arrivés à où nous sommes aujourd’hui. Le papier de TV5 Monde met lui plus l’accent sur la communication de et autour de Philae. J’adore l’idée que Philae et Rosetta twittent!

On bascule vers l’un de mes sujets favoris: le féminisme et l’égalité des sexes, en commençant par un excellent article de BBC News (en Anglais donc) consacré au mouvement des hommes qui prennent le nom de leur épouse et ou associent le nom de leur épouse au leur.
Il se trouve que j’ai épousé l’un d’entre eux (Mr Papillon a associé mon nom au sien, comme je l’ai fait avec le sien) et que je suis ce phénomène extrêmement rare avec attention.

Il suffit de cliquer sur les deux images contenues dans le tweet pour lire le texte de Vincent. C’est tellement juste que je n’ai rien à ajouter, si ce n’est un grand merci à ce jeune homme.

On reste dans le sexisme ordinaire, mais cette fois-ci côté prix Nobel, ou comment on peut être une tronche mondiale en médecine et n’être qu’un sinistre c*n dans l’existence. La réaction des femmes chercheures, pleine d’humour, est excellente, comme le retrace cet article de TV5 Monde.
Cela vaut pour Tim Hunt mais aussi pour tous les machos de bas étages que l’on croise dans le monde professionnel. Avis aux RH, le monsieur a été contraint de démissionner de son poste au University College of London suite à ces propos inadmissibles, j’attends personnellement la même chose des entreprises privées.
Ne vous inquiétez pas, vous trouverez plein de femmes #distractinglysexy et avec un solide sens de l’humour pour remplacer ces messieurs.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s