L’irrégulière

cchanel_cbeatonBJ’ai cru un instant que je n’irais pas au bout, mais finalement hier soir j’ai terminé les dernières pages de « L’irrégulière : l’itinéraire de  Coco Chanel » d’Edmonde Charles-Roux avec mon petit soupir de « dommage que ce soit déjà fini ». 

Ce livre est le gros pavé qui a inspiré « Coco avant Chanel », film que j’ai malheureusement loupé à sa sortie. 

Gabrielle Chanel a eu une vie totalement romanesque : amour, gloire, trahison, chagrin, drame, vengeance, tous les ingrédients des meilleurs romans y sont.
Gabrielle Chanel a vécu en traversant des périodes constituant elles aussi d’excellents décors de romans : années folles, guerres mondiales, front populaire, après guerre.
Gabrielle Chanel a passé sa vie en compagnie des grands artistes et des grands personnages de son temps : Picasso, Churchill, Max Jacob, les princes russes, les ducs britanniques, l’aristocratie française. 

Ce livre est donc une plongée dans la vie d’une femme exceptionnelle, dans presque un siècle d’Histoire, dans l’histoire de la mode française à une période où elle se révolutionne.
Un régal ! 

Dommage que le style d’Edmonde Charles-Roux soit aujourd’hui un peu daté.
Son livre a été publié au début des années 70, et je ne peux m’empêcher de penser qu’il a un peu le parfum des années 60. Je ne saurais dire pourquoi, juste que lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai tout de suite eu le sentiment de lire un livre « à l’ancienne », un peu ampoulé, pas très léger…et du coup dans lequel il est un peu difficile de vraiment se plonger.
Le démarrage a été plus que laborieux, la preuve, cette chère Coco a été délaissée sans vergogne quelques jours le temps de m’essayer à la tourte aux épluchures de patates. Je sais c’est mal. 

Et puis je ne sais pas, quelque part au 1er tiers du livre un déclic s’est produit et je ne l’ai plus lâché. Il semblerait donc que l’enfance de Gabrielle m’ait moins passionnée que le reste de sa vie. Il faut dire que son enfance a été tout sauf rose, du même genre que celle de Cosette.
Ce bouquin présente tous les éléments nécessaires pour étayer la thèse selon laquelle le rapport amoureux qu’une femme a aux hommes est complètement lié à celui qu’elle a eu avec son père. C’en est presque effrayant !
Si la vie professionnelle de Gabrielle Chanel a été une réussite assez éclatante, sa vie amoureuse semble n’avoir été qu’une succession de déceptions et de chagrins, entrecoupée de quelques moments idylliques.
Un vrai roman je vous dis !!!

A lire si vous aimez la mode, les bons romans et l’histoire.

Photo © vogue.co.uk

13 réflexions sur “L’irrégulière

  1. incroyable c’était mon dernier bouquin des vacances il me reste encore quelques dizaines de pages à lire, c’est passionnant même si comme toi je trouve le style daté mais bien écrit tout de même, l’enquête est minutieuse fourmille de détails et références sur chaque époque elle sait poser le contexte, une vraie bible sur Mademoiselle. je préfère le livre au film que j’ai trouvé beaucoup trop romancé et plat finalement rien de mieux qu’une plongée dans l’original

    • Aïe, aîe, aïe, film risque donc de beaucoup me décevoir après avoir lu cette bible (ton expression est très juste).

      Savoure bien ces dernières pages!! 😉

  2. Ma petite fleur, je ne suis pas sûre qu’on doivent être passionné(e) par le milieu pour être fasciné par un personnage, et Mademoiselle Chanel est un exemple typique du personnage Historique qui relègue au second plan la nature de son métier.
    Elle a touché un peu à tout et brillé à chaque fois: ce n’est pas elle qui doit quelque chose à la mode, mais la mode qui lui doit quelque chose. Chanel n’a pas suivit la mode, c’est la mode qui a suivit Chanel.
    Ce livre me tente, parceque j’aime bien les histoires de gens qui réussissent, j’y trouve toujours quelque chose à apprendre.
    La mode n’est qu’un accessoire à cette histoire, si je peux oser le jeu de mot.

    • Coucou Marie!!!!
      Je suis d’accord avec toi, il n’est pas nécessaire d’être passionné de mode pour lire le livre (mais une petite connaissance du style Chanel aide à comprendre en quoi elle a révolutionné la mode car il n’y a pas de photos ou d’illustrations dans le livre), par contre si on aime la mode, il faut le lire car il donne un éclairage génial sur une des plus grandes dames de la mode.
      Par contre on ne peut pas considérer que sa personnalité ait relégué au second plan son métier car la seule réussite de son existence c’est son métier. Son travail c’est tout ce qui lui a apporté équilibre et satisfaction. C’était son refuge dans la tempête. A tel moins qu’elle a travaillé jusqu’au dernier jour…
      Bisous

    • Mr Papillon et moi avons été le voir dans une petite salle du 5ème arrondissement hier soir: beau casting, beaux décors, fabuleux costumes, scenario décevant, ils n’ont exploité qu’une toute petite partie du livre, en épurant beaucoup. Snif 😦

  3. J’ai loupé le film moi aussi… Et bien qu’ayant beaucoup entendu parler de ce livre, je ne l’ai jamais lu… Tu m’en donnes envie… Le plus difficile sera de trouver le temps de lire !!

    • C’est un gros pavé, il faut un peu de temps pour le lire en effet, mais je suis sûre qu’il t’inspirerait de très très beaux dessins 😉
      J’espère que ta collaboration avec Grazia va te laisser un peu de temps pour savourer quelques bons bouquins!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.