Rose gingembre

Parmi la liste de mes addictions, il y en a une qui ne va pas en s’arrangeant: les macarons. Ladurée, exclusivement. Snobisme à 2 francs oblige. J’aime autant l’univers de l’illustre maison que la saveur de ses petits gâteaux multicolores. J’aime leurs éditions limitées, leurs créations « de saison », leur partenariat avec d’autres jolies maisons ou leurs clins d’œil à l’univers de films ou de livres. J’attendais donc avec impatience leur partenariat avec John Galliano.

Le roi se meurt, vive Michel Bouquet!

S’il y a une chose que j’aime par dessus tout en vivant à Paris, c’est la possibilité de voir de très grands comédiens jouer sur scène. C’est une chance que je savoure à chaque fois que je vais au théâtre ou presque. Surtout ne jamais devenir blasée, continuer à apprécier, goûter pleinement et apprécier ce moment magique à sa juste valeur. En ce moment à la Comédie des Champs-Elysées se joue « Le roi se meurt de Ionesco« . 100 représentations, avec Michel Bouquet et Juliette Carré (son épouse viens-je de découvrir). Mr Papillon ne comprenait pas forcément très bien mon insistance à prendre des places pour cette pièce et je crois que c’est davantage l’idée de Ionesco que de Bouquet qui l’a emporté. A la fin du spectacle je crois qu’il a compris mon attachement pour ce comédien incroyable.