image

Cinq jours au Paradis

« Donc ici c’est le Paradis, et en face c’est le Grand Paradis« .
C’est ainsi que Mr Papillon a partagé notre ressenti avec Letizia, la maîtresse des lieux au sujet de Plan de La Tour, l’agriturismo où nous avons séjourné pendant nos quelques jours dans la vallée d’Aoste.

Imaginez des chalets alpins de pierre et de bois, des fleurs, des champs de foin, une herbe très douce sous les pieds, des vaches et leurs petits veaux, deux petites chèvres qui prennent le soleil, des poules, une gentille chienne de berger, un grand potager, et des gens amoureux de l’endroit où ils vivent, de leur travail et qui aiment le partager.
Ajoutez une gentillesse grande comme les montagnes environnantes, des gâteaux faits maison qui disent toute cette générosité chaque matin, des produits laitiers issus de ces adorables vaches que vous saluez matins et soirs à leur départ et retour de l’alpage, des chambres fraiches, à l’équipement complet et joliment décorée et vous avez notre image du Paradis à l’abri du Grand Paradis.

La vallée de Cogne où se trouve l’agriturismo est magnifique: les villages d’Epinel, Cretaz, Cogne, Lillaz et Valnontey sont installés en bord de torrents, tous typiques et charmants avec leurs maisons faites de bois et de pierre, avec de beaux toits de lauzes et des jardinières de géraniums accrochées aux bords de fenêtres et aux balcons.
Cela fait de très belles photos mais vous n’êtes pas dans des villages de cartes postales pour autant, il y a une vraie vie toute l’année ici, des commerces, des écoles, même si évidemment le tourisme est l’activité principale.
Nous avons rarement vu de vallée plus belle et plus accueillante.

Notre activité principale a été la randonnée bien sûr, c’était LA raison pour laquelle nous voulions venir ici.
Ce qui est génial à Cogne c’est qu’il y a un nombre de départs de balades incroyable dans chaque village. Inutile de prendre sa voiture, il suffit de faire quelques kilomètres le long du torrent (excellent échauffement!) pour rejoindre tous les points de départ du coin. Il y a facilement pour 3 semaines de randonnée à portée de bâton!

Par contre on parle de vraie randonnée, de celle qui demande de bonnes chaussures, des bâtons, un sac à dos remplis du matériel indispensable (des vivres, de l’eau, une trousse de premier secours, une polaire, un coupe-vent, etc), et qui donne des courbatures les premiers jours.
Mais quel bonheur que de monter en forêt ou au milieu des alpages, les fleurs, les rochers, tous les insectes… la tête se vide, le souffle se régule, on écoute son cœur battre vite et fort, on redécouvre ses muscles.
Trouver le bon endroit où s’arrêter déjeuner devient une quête essentielle, le repas de sandwich fait dans les épiceries de village un vrai festin, tout comme la sieste qu’on s’autorise à l’ombre d’un arbre, à même le sol.

Cette joie dingue de marcher Mr Papillon et moi la devons à nos parents.
Combien d’étés avons-nous passé à marcher sur les chemins et sentiers des Alpes ou des Pyrénées.
Je sais bien qu’à l’adolescence j’ai râlé, ayant sans doute envie de pouvoir faire comme mes copains et copines qui partaient faire la crêpe en bord de mer, mais aujourd’hui je remercie mille fois mes parents de m’avoir fait enfiler des souliers de randonnée (qui sont parmi mes souliers favoris, au même titre que mes escarpins Louboutin ou ma collection de Repetto) et de m’avoir appris à marcher.

Le Grand Paradis étant un parc national, les animaux sont protégés… et donc vous font parfois l’immense gentillesse de croiser votre chemin.
Je vous laisse imaginer nos têtes lorsque des chamois ont croisé le notre lors de notre balade à Montseuc!

Parlons balade justement, voici celles que nous avons faites:
♦ La visite des villages: Epinel, Cretaz, Cogne et Lillaz, en montant voir les cascades de Lillaz.
Idéale pour s’approprier les lieux, cette balade est facile puisqu’on suit le torrent. La seule « difficulté » se trouve au niveau des cascades puisque pour les voir il faut monter un peu (et oui, c’est le jeu ma pauvre Lucette!).

♦ Montseuc et son télécabine: nous nous sommes fait avoir sur la descente (par les pistes de ski, très désagréable, même si un chamois est passé nous faire un coucou), le mieux est donc de monter et descendre en télécabine, et une fois en haut de faire le grand tour qui fait passer par un très beau belvédère et permet d’avoir des vues dingues sur la vallée en montant. Ça monte beaucoup mais il n’y a rien de difficile, et le retour au télécabine est facile.

♦ Les Ors et Pousset Desot: Sublime balade qui part d’Epinel qui offre plein de possibilités en fonction de son niveau et de son envie de grimpette.
La montée en forêt est raide, mais très très belle car elle permet de voir la végétation changer avec l’altitude (tout comme la température, prévoyez de quoi faire l’oignon, dans mon cas un débardeur de sport, un t-shirt et une chemise à manches longues en voile de coton).
Arrivés aux Ors (un ancien village de bergers) et à Pousset Desot vous êtes dans un alpage où nous n’avons pas vu de troupeau mais aperçu les agneaux restés à l’abri de la bergerie. Là où il y a des animaux domestiques il n’y a a priori par d’animaux sauvages, mais les courageux monteront à Pousset Dessus et seront récompensés par des bouquetins. Nous n’avons pas eu le courage de monter jusque là, ce sera pour notre prochaine visite.Cette balade nous a enchantés.

Nous avons aussi été visiter le jardin botanique de Valnontey qui permet d’en apprendre un peu plus sur les plantes et fleurs rencontrées en montagne.
Le parc est un havre de paix, très bien fait, nous avons adoré notre visite.

Petit point bonne table, Letizia a signé des accords avec des restaurants des alentours pour les dîners de ses hôtes.
Nous avons dîné au Lou Bequet, petit restaurant à Cretaz où il est impératif de réserver. Très bonne table, des plats sophistiqués, faits avec de très beaux produits, nous nous sommes régalés!
Les autres soirs nous avons dîné des courses faites à la belle épicerie du centre de Cogne (accueil pas toujours très souriant mais très beaux produits) dehors devant notre chambre à Plan de La Tour afin de profiter de la belle lumière du soir et de la sérénité de notre paradis.

Voilà vous savez tout, si vous êtes marcheurs, Cogne, la maison de Letizia et les sentiers du Grand Paradis n’attendent que vous!

_______________________________________________
Agriturismo Plan de la Tour
Frazione Epinel, 198, 11012 Cogne AO, Italie
+39 0165 74870

Lou Bequet
Ristorante Lou Bequet di Marco Stefenelli
Fraz. Cretaz n° 93 – 11012 Cogne (AO), Italie
+39 0165 74651

Une réflexion sur “Cinq jours au Paradis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s