La vie est belle

IMG_1894

Certains week-ends commencent comme une page blanche, rien de prévu, rien de planifié.
Il y aura bien le frigo à remplir, la sieste à faire, la machine à laver à faire travailler et la première saison de House of Cards à terminer, mais c’est tout.

Et puis il y a la discussion avec Mr Papillon autour d’un chocolat chaud pour savoir ce que nous avons envie de faire, et le programme commence à s’esquisser et c’est la promesse d’un beau week-end qui apparaît.

Les Nymphéas de Claude Monet à l’Orangerie pour commencer…
Il n’y a pas grand monde lorsque nous arrivons, quelques touristes allemands qui amusent tendrement Mr Papillon (il a passé 5 ans en Allemagne, alors forcément…), deux ou trois touristes japonais attentifs et minutieux dont le respect du lieu est touchant (vous savez, cet art de bien faire chaque chose, même petite).
On peut s’assoir sur le grand banc oval des salles des Nymphéas et prendre son temps devant les chefs d’œuvres.

Comme à chaque fois l’émotion procurée par ces toiles me fait monter les larmes aux yeux.
La lumière, la bonté, la sérénité, l’éclat et l’énergie de ces toiles est le meilleur remède du monde à la fatigue, à la déprime de la rentrée et à la dureté de la ville.
Une heure devant ces toiles revient à faire une séance de méditation. Enfin mon cerveau arrête de s’activer, de prévoir, de planifier, de faire des to do lists, de se souvenir de ce qu’il ne faut pas oublier. Il marque une pause, il se laisse subjuguer, il respire.

IMG_1884

Lorsque nous sommes sortis du musée nous avons pris une grande bouffée de la beauté de la lumière et des couleurs des Tuileries, nous sommes arrêtés un instant au bord du grand bassin octogonal pour regarder le vert de l’eau, le bleu du ciel et ces belles couleurs sur les plumes des canards venus nous saluer.
La lumière d’automne est définitivement là, et c’est très bien, elle est magnifique et sied aussi bien à Paris que celle du printemps ou de l’été. Paris ville lumière(s), oui, vraiment.

IMG_1897

Les Tuileries ont une autre grande qualité: elles sont à quelques mètres de la boutique-atelier de La Contrie que je rêve d’aller voir depuis que j’ai découvert cette jolie maison et passé du temps sur le site Internet.
Pour un sac il va falloir patienter, économiser mes euros et surtout réfléchir à mon sac. Et ça c’est du boulot!
Par contre pour mon anniversaire j’aimerais beaucoup un bracelet Sainte-Anne, et plutôt que de le commander « bêtement » sur le site, je préfèrerais aller sur place.
Nous voilà donc à la rechercher de la rue de La Sourdière. La boutique est aussi charmante que le laisse deviner ce très joli film.

Du bois blond sur les murs, un incroyable escalier, l’odeur du cuir, la beauté simple et élégante des sacs, un bien bel écrin pour y faire réaliser un rêve.
L’accueil est adorable, pas snob ou outrageusement sophistiqué, on sent de la passion, de l’amour pour les sacs et objets fabriqués ici. Moi qui arrivais un peu timide, je me suis sentie à l’aise.
Et quelle merveille que ces carnets de couleurs en cuir pour choisir sa peau et sa nuance aux jolis noms, quel régal ces bracelets de toutes les couleurs!

Mon Sainte-Anne n’est pas disponible, il faudra attendre que de nouveaux modèles soient fabriqués pour que le mien voit le jour. J’ai choisi sa couleur bien sûr, mais aussi la couleur de ses fermoirs. Mr Papillon fera-t-il graver quelque chose dessus? Je ne sais pas, ce sera la surprise.

J’adore la non-immédiateté de cette maison, j’aime l’idée du projet commun, de la création à plusieurs mains, de l’objet unique, parfait reflet de son propriétaire… Voici ma définition du vrai luxe, du bel artisanat.

Nous avons échangé, rêvé, caressé les cuirs, jolie expérience sensible et étonnamment raisonnable dans une boutique dont le concept est pourtant une bien belle folie.

J’ai ensuite fait faire une expérience gustative nouvelle à Mr Papillon: un burger du Camion qui fume!
Beaucoup d’optimisme et de patience pour y parvenir, même si la queue devant le camion était bien moins longue à Porte Maillot que dans la cour de mon bureau jeudi dernier, il a fallu patienter et réduire un peu nos ambitions, la rupture de stocks de certains ingrédients nous empêchant de goûter certaines recettes.

Peu importe, la viande était savoureuse, le coleslaw réussi et les frites bien croustillantes, nous nous sommes régalés, les fesses dans l’herbe de la promenade Pereire, sous les roses encore parfumées.
Nous avons regagné notre nid en nous disant que la vie était belle et que ce week-end était vraiment parfait.

Bon si je vous dis que le menu de samedi soir c’était pizza maison et la fabuleuse glace au nougat glacé de Holy (nous en sommes à peine remis, je sens qu’il va falloir recommander des amandes et des pistaches!!) vous allez dire que tout ceci n’est pas très raisonnable. C’est assez vrai.
Du coup je ne vais pas parler du champagne et des Spritz, non, je ne vais pas en parler.

Par contre je vais parler du sms de mon amie Philomène trouvé sur mon BlackBerry (alors on récapitule, j’ai toujours un BlackBerry pour le boulot, un génial Q10 que j’adore mais laisse à la maison le week-end, et à titre perso j’ai donc un iphone depuis cet été… oui, je sais, je suis sur-équipée, mais c’est exactement ce qu’il me faut!) en rentrant à la maison samedi soir me proposant un brunch le lendemain matin.
S’il y a une chose au monde que nous adorons avec Mr Papillon ce sont les choses qui s’organisent à la dernière minute, sur un coup de tête ou totalement à l’improviste. Pour des routiniers comme nous et une espèce de maboule de l’organisation comme moi c’est parfait pour maintenir notre santé mentale et un sain équilibre dans notre vie.

IMG_1906

Du coup dimanche midi nous nous sommes attablés chez Schwartz avenue Niel, premiers à nous installer en terrasse à l’abri des autres tables et du bruit de l’avenue.
Pas très light après notre samedi archi-gastronomique, mais exactement ce dont nous avions envie pour nous retrouver entre amis et presque en famille tant nous considérons les deux petits bouts de Philomène comme des neveu et nièce. Le brunch parfait, avec de délicieuses choses dans nos assiettes, des milkshakes aux spéculos et aux Oreo, un service adorable et tout notre temps pour savourer ce moment ensemble.
Ce qui est très agréable à côté de chez nous c’est la jolie promenade Pereire avec ses espaces de jeux plein de chouettes installations pour les enfants. Notre grand bonhomme du jour était content de jouer pendant que nous papotions en nous extasiant devant la mignonne frimousse de sa petite sœur (ce qui fait un break à son frère dont nous disons la même chose :-)).

Si je ne me trompe pas, après nous être séparés pour regagner nos pénates respectives nous avons tous choisi l’option sieste… bein oui, quelle meilleure activité après un brunch et une balade?

La vie est belle je vous dis!!!

P.S: J’ai recroisé mon ami le chat rose, vous vous souvenez? 😉

11 réflexions sur “La vie est belle

  1. Bonjour, merci pour ce moment de « bla bla bla » qui m’enchante à chaque fois, l’histoire d’une parisienne tout simplement et ça fait du bien de te lire, et de redécouvrir ces endroits de cette belle capitale. Cette si belle salle de l’Orangerie et cette merveilleuse salle des Nymphéas, nostalgie heureuse pour moi !! Bon week-end-end avec Mr Papillon.

  2. Si les gens prenaient conscience de tous ces petits instants de bonheur simple ( à la maison , on appelle ça nos petits « rien » ) que nous accumulons dans notre vie , ils seraient probablement moins grincheux ! Nous aimons nous dire que ce sont grâce à tous ces petits moments que nous sommes si heureux !
    Bon week-end et à très vite !

  3. c’est essentiel d’oublier nos listes de do it et c’est tellement difficile 😉 merci pour ce billet il reflète un art de vivre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s