IMG_6319

Rohan

Cela faisait presque trois ans que j’en rêvais. Trois ans que je constituais une cagnotte pour le financer en enfin pouvoir pousser la porte de la boutique de la rue de la Sourdière et passer commande de mon sac.

Rouge, évidemment.

Ce fut chose faite début Mai.
Et j’avais beau y avoir réfléchi pendant plus de deux ans, ce ne fut pas si simple.
Le rose hortensia ayant disparu du catalogue, il a fallu trouver une autre couleur pour l’intérieur.
Ce qui changeait l’état d’esprit du sac et donc m’a fait me poser des questions sur la couleur du métal à choisir.
Anne-Victoire a été patiente et a su me guider et m’accompagner dans les différentes options possibles.
Rouge vif, parchemin, métal le plus discret possible, coutures ton sur ton… Ultra classique donc, mais je l’espère intemporel.

IMG_6311

C’est Amélia qui l’a réalisé, son premier sac complet.
C’est elle qui m’a accueillie vendredi lorsque je suis venue chercher mon Rohan tant désiré et tant attendu.
Car oui l’artisanat est l’opposé de la fast fashion, il demande du temps, de la patience, et je n’ai jamais autant aimé prendre ce temps. Pendant quelques secondes début Mai je me suis dit que trois mois de délai c’était long. Et puis je me suis dit que trois mois pour avoir ce sac tant rêvé ce n’était rien. Alors je lui ai laissé le temps.
J’ai juste été enchantée en passant la frontière française mercredi, ai enfin récupéré  mes messages vocaux et ai entendu Anne-Victoire me dire du lointain 12 juillet que mon Rohan était prêt.

Moi aussi j’étais prête, et soudain je savais pourquoi il était si bon de rentrer (en plus de retrouver la Shalinette Cendrée).
Amélia était là pour m’ouvrir la porte de La Contrie et découvrir la joie générée par son travail (le savent-ils ces artisans magiques qu’ils fabriquent de la joie et du bonheur en plus de façonner de beaux objets?), et Edwina était là aussi, et c’était précieux pour moi de pouvoir lui redire combien j’aime sa maison et ce qu’elle crée avec son équipe.

Allez vous promener rue de La Sourdière (la fleuriste la plus créative de Paris à son atelier en face de chez La Contrie) et entrez chez La Contrie.
Oui je sais la sonnette impressionne un peu mais c’est juste que l’équipe vit et travaille en bas, dans l’atelier. Et laisser vous charmer par le bois blond et le cuir. Les cuirs.
Même si vous ne cherchez pas un sac ce magasin-atelier vous plaira et vous inspirera, il a une belle âme.

Rohan « Amélia » et moi allons commencer notre histoire. J’ai hâte de le voir se patiner, s’assouplir, mûrir… Bref vivre sa petite vie en accompagnant la mienne.
Parce que c’est ça un sac à main: un super compagnon de tous les jours. Vu la versatilité de ce joli monsieur, je n’ai pas fini de le promener partout.
L’équipe Dreyfuss va (enfin) pouvoir prendre des vacances.

IMG_6317

Une réflexion sur “Rohan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s