Le petit cheval noir

S’il y a un animal que j’aime plus que le chat, c’est le cheval. Les équidés en général (quand vous naissez et grandissez dans le Berry vous aimez forcément les ânes, l’âne noir berrichon est superbe).

Enfant j’ai évidemment pratiqué l’équitation, sur des poneys Shetland au ventre dodu d’abord (vous ai-je dit que quand je serai grande j’en aurai un dans mon jardin?)(Et 2 moutons aussi), puis sur des double-poneys, gentilles bestioles très proches des chevaux, simplement plus petites. Et avec un caractère de poney, ce qui les rend très amusants (c’est blagueur le poney).

Forcément j’ai suivi les aventures et les succès de Pierre Durand et Jappeloup, je me souviens des performances de cette petite bille noire, bien plus petit que ses compétiteurs mais qui sautait plus haut qu’eux.
Jappeloup est l’un de mes héros d’enfance, j’adorais l’idée que sa différence soit une telle force je crois.

Donc forcément lorsque j’ai su que Guillaume Canet – fou de chevaux comme on le sait – avait écrit un scenario sur l’histoire de ce couple de légende j’ai voulu voir le film.
Évidemment je l’ai loupé à sa sortie, la malédiction du cinéma continuant de sévir chez les Papillons.

Mais le cinéma Mac Mahon est là et nous avons enfin pu voir ce film.
C’est bien simple je suis passée par tous les sentiments pendant la projection: nostalgie, tendresse, angoisse, stress (j’ai broyé la main de Mr Papillon lors de la scène de l’incendie et la fuite sur l’autoroute alors que bien sûr on sait que tout s’est bien fini), rire, larmes, cœur qui bat la chamade pendant les scènes de compétition… Ce film est une réussite, un « must see » pour toute personne aimant un tant soit peu le monde équestre.

Et puis la brochette d’acteurs est géniale: Canet, Hands, Auteuil, Higelin, Sutherland, Rochefort… Même le temps d’un clin d’œil c’est fantastique de voir ces 2 grands messieurs du cinéma.
La jeune comédienne qui joue Raphaëlle, la lad attitrée de Jappeloup est parfaite, juste parfaite.
Je n’ai pas réussi à voir le nom du (ou des, peut-être) cheval qui incarne Jappeloup, mais cet animal est un joyau. J’ai passé le film à vouloir le caresser et le flatter (et coller mon nez dans sa crinière, chacun ses folies et névroses).

Mr Papillon qui aime beaucoup moins les chevaux que moi a beaucoup aimé ce film également, j’aurais donc tendance à penser que même si vous n’êtes pas fana d’équitation ce film mérite d’être vu.

Bon film!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s