L’Ecole Espagnole

Dernier billet sur notre week-end viennois…

Impossible pour moi de venir à Vienne sans faire une halte au cœur de la Hofburg pour visiter le manège et les installations de l’École d’Équitation Espagnole.
Après mon billet sur le Cadre Noir vous commencez à connaître mon amour pour les chevaux, ce billet-ci ne sera donc pas une surprise.
Point de photo des chevaux malheureusement, elles sont interdites dans les écuries. Dommage car les installations sont magnifiques, beau mélange entre héritage impérial et modernité indispensable aux soins de tels chevaux.

Quels cheveux mes petits chats!
Les célèbres Lipizzans naissent avec une robe foncée, d’une belle nuance de gris. Puis en vieillissant certains d’entre eux deviendront blancs. Voir les chevaux à différents âges et donc à différentes nuances de gris est un joli spectacle.

Les beaux chevaux blancs ont un porte-bonheur dans l’écurie… deux en fait si on partage mon avis: un lipizzan bai qui – selon la tradition – garantit la permanence de l’École et un très beau chat qui – selon moi – indique que cette auguste maison est une excellente maison.

Je me suis penchée sur la question du Gala de l’École espagnole trop tard pour réussir à avoir des billets, il faudra donc revenir pour voir danser les beaux chevaux blancs.
Nous avons néanmoins pu voir le manège où ont lieu les représentations (petite consolation).

Rien à voir avec le sujet du jour, mais des petites choses à petit prix sur le vide-dressing!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s