Déj de férié

Il arrive parfois qu’au détour d’une conversation on « invente » un concept dont on se dit qu’il est vraiment bon et qu’on veut le faire durer.

Le dernier en date est le « déj de férié ».
Idée lancée au dessus d’un café, avec Holly & Thom et ma sœurette il y a quelques semaines, alors que Mr Papillon nous parlait du cours de cuisine qu’il allait suivre chez Guy Martin. Au programme: les ravioles.

Le menu était presque trouvé, la date fixée au 1er Novembre.

Ce week-end de Toussaint s’est avéré être un vrai week-end culinaire chez les Papillons: soupes, pain, gâteaux, crumble, compote et ravioles se sont succédés dans la cuisine.

Je suis plutôt contente de toutes les recettes que nous avons testées, je vais donc les partager avec vous.

On a commencé le Samedi matin par une visite rituelle au marché des Batignolles.
Les cucurbitacées de tous poils sont de retour pour mon plus grand bonheur, nous sommes donc revenus avec une sucrine du Berry, un potimarron et un morceau de courge muscade.

Et des panais et des patates douces et des pommes Reinette, et des poires Comice et des figues… bon ok, j’arrête, nous sommes rentrés à la maison bien chargés.

Le Vendredi j’étais tombée sur ce billet sur Tartine Gourmande, et je m’étais dis qu’il fallait absolument que j’essaie ces galettes.

Il était peut-être 14h30 lorsque nous avons déjeuner mais nous nous sommes régalés! Je n’avais pas les mêmes légumes que Béatrice ni la même farine, mais ça marche très bien quand même.

La recette de Béatrice a ceci de merveilleux qu’en plus d’être hyper facile, elle offre pleins de combinaisons de légumes et aromates possibles. Laissez parler votre créativité!

Les nôtres étaient à base de carotte, navet, panais et patates douces.

En parallèle je me suis lancée dans la confection d’une compote de pommes (aux pommes Reinette) et d’un velouté de navets aux pommes et curry.

Après ça je suis repartie chez le cordonnier… encore une longue histoire que je vous raconterai. Ou pas.
On verra quand j’aurai récupéré mes chaussures.

Le Dimanche midi nous avons fait hyper simple: quiche lorraine. La basique, la toute simple, l’absolument parfaite avec une salade verte croustillante.

Et ensuite je me suis lancée dans la confection de muffins en mélangeant la recette de Béatrice et une recette trouvée dans Elle à Table.
Sucrine du Berry, nougat turc aux pistaches, farine de maïs. Et bien pas mal. Et carrément ravissant dans mon cupcakes holder offert par Lulu il y a quelques années.

Et comme après ça je n’étais pas assez fatiguée je me suis lancée dans un velouté de carottes, patate douce et sucrine au lait de coco.

Mon vernis à ongle n’a pas résisté à autant de travail manuel, mais j’étais ravie et heureuse comme une gamine.

Le Lundi matin nous nous sommes lancés dans la confection des ravioles de Mr Papillon (un délice!!!) et j’ai improvisé un crumble sans gluten, à base de poires, pommes et figues fraîches, avec une croute faite de poudre d’amande et farine de noisettes.

La maisonnée complète (y compris Shali qui a goûté les muffins – sans autorisation évidemment) et ses invités a pris 12kg dans le week-end, mais c’est pas graaaave !

On s’est dit qu’on remettait ça pour Thanksgiving.

2 réflexions sur “Déj de férié

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s