« Je t’ai épousée par allégresse » – Théâtre de la Madeleine

epousee_allegresseMa boulimie de théâtre a repris de plus belle.

J’ai une vraie passion pour les chaussures – que je ne montre pas assez ici je m’en rends compte – et je crois que le théâtre est en train de gagner la même ampleur.

Je suis accro à l’émotion que me procure le talent des comédiens et les risques qu’ils prennent à s’exposer ainsi tous les soirs sur scène.

Hier soir Philomène, Mr Papillon et moi avons été voir « Je t’ai épousée par allégresse » de Natalia Ginzburg avec Valeria Bruni-Tesdeschi et Stéphane Freiss dans les rôles principaux.

Rome, les années 60, la dolce vita. Un couple de jeune marié, beau et charmant. Sauf que.

Bah oui, forcément il y a un « sauf que ». Sauf que ce tableau idyllique est faux et trompeur. Le couple ne sait pas tout à fait pourquoi il s’est marié, ni pourquoi il s’est marié si vite. Enfin si, par allégresse. Mais est-ce suffisant?

Il est avocat, riche, issu d’une famille bourgeoise catholique. Elle est pauvre, née de parents divorcée, sa maman est retoucheuse, elle est bohême et paumée. Ils se sont rencontrés un mois plus tôt et se sont mariés en cachette ou presque 10 jours auparavant.

Il est temps que la jeune mariée fantasque rencontre sa belle-mère.

Cette pièce est un tiramisu dont on a oublié de tremper les biscuits dans l’alcool: ça pourrait être complètement délicieux, mais il manque quand même vraiment quelque chose.

Le rythme est étrange, un peu saccadé, un peu hystérique et la pièce un peu courte, je suis restée sur ma faim.

Les personnages secondaires m’ont parus mal dosés. Je m’explique: belle-maman qu’on nous annonce comme une femme pessimiste et malheureuse s’avère ressembler à un triple expresso version italienne, totalement hystérique et excessive, bonne pour l’asile. Un comble pour ce personnage qui ne boit pas de café « pour son coeur » et qui proclame haut et fort qu’elle  » n’a pas besoin de se faire psychanalyser, elle a la foi ». Elle a l’air plutôt possédée 🙂

La belle-soeur m’a fait l’effet d’un cappucino dans lequel on a oublié le café: légère, légère, totalement évaporée…et qui ne sert à rien. Peut-être une seconde partie aurait-elle permis de développer ce personnage étrange.

La bonne a l’air tout charmante au début de la pièce, un peu piquante avec son caractère bien trempé, mais « bonne fille », un cioccolata à l’italienne, doux et intense. Au fur et à mesure on se rend compte qu’il est au poivre ou au wazabi le chocolat, et c’est assez surprenant.

Ces personnages m’ont dont laissée un peu perplexe.

Valeria Bruni-Tedeschi est charmante en Juliana avec ses faux airs de Carrie Bradshaw (les cheveux, les robes, les talons aiguilles), mais on sent qu’elle doit encore s’approprier le texte davantage. Et sa voix très mélancolique et monocorde m’a un peu dérangée…globalement toutes les voix des actrices m’ont un peu perturbée, c’est bizarre non?
Giuliana c’est un frappucino: du café fort, de la mousse toute douce, du sucre, un bon mélnage…mais bien frappé quand même. Elle s’est fait psychanalyser 2 fois, on comprend pourquoi!

Quant Stéphane Freiss – Pietro il est parfait. Pour continuer dans ma métaphore de « caffé » il est un parfait expresso: fort, élégant, savoureux, léger juste ce qu’il faut. Un peu façon George et Nespresso vous voyez?

Les décors et costumes sont très beaux, la mise en scène très réussie (le coup du rideau rouge et du « on n’a qu’à s’cacher sous les draps » notamment m’ont bien fait rire). J’ai adoré le petit look belle combinaison en soie bleue et dentelle, petit gilet, grosses chaussettes et sabots bleus vernis de Valeria Bruni-Tedeschi, elle était superbe.
La petite séance de danse improvisée et folle fait son effet.

Cette pièce mérite donc d’être vue, pour son couple d’acteurs principaux, le charme du sujet et sa mise en scène. Il faut juste se préparer à voir une oeuvre un peu déroutante et un peu frustrante par sa brièveté.

 

************************************
« Je t’ai épousée par allégresse »
Théâtre de la Madeleine
Jusqu’au 20 Avril 2009
Du mardi au samedi à 21h ~ matinée le samedi à 18h30

2 réflexions sur “« Je t’ai épousée par allégresse » – Théâtre de la Madeleine

  1. en fait moi j’aurai dû prendre un café avant d’aller voir cette pièce!!
    même si on était mal assis (à quand une rénovation des salles de théâtre pour les grands formats comme moi!), je conseille Baby Doll rien que pour voir Xavier Gallais en marcel et tout en sueur!rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrhhhhhhhhhhhhhhhhhhh : tu crois qu’il peut faire le café aussi?!

    • @ Philomène: Nous avons bien prévu d’aller voir Baby Doll…uniquement pour la qualité du jeu des acteurs bien sûr, rien à voir avec marcel (mais qui est ce marcel?????) 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.