Monday print mix #2

Il semblerait que le lundi soit le jour où j’ai le plus envie de mélanger les imprimés. Peut-être est-ce parce que je suis reposée, ai les yeux bien en face des trous et du coup ose associer quelques imprimés 🙂 Voici donc ce que je portais lundi… On ne va pas s’étendre sur la météo, elle est pourrie, bla bla bla, mais on va redire pour la 10ème fois que – zut, flûte, parachute! – j’aimerais bien pouvoir porter mes robes et mes sandales. Du coup j’apprends à ruser pour lutter contre la grisaille et la fraicheur ambiantes, tout en portant mes petites robes chéries. Pof! Marinière sous ma robe arty chérie. Et trench et escarpins évidemment, puisque nous bénéficions d’un micro-climat écossais (les 4 saisons dans la même journée). Robe, trench et escarpins Comptoir des Cotonniers ; marinière Saint James ; sac Les Composantes ; BO Dusk by Icing Gifts ; chaton perso

Happy rainy day!

Je crois que nous pouvons dire que l’automne est enfin arrivé à Paris. Samedi il m’a fallu ranger mes ballerines chéries pour ressortir boots et chaussettes, et c’est avec plaisir que j’ai enfilé mon trench adoré que je trouvais encore trop chaud il y a quelques jours (la faute au cachemire :-)) Et le sac?

Pink Cadillac

Grand ciel bleu, température parfaite, c’est ridicule à dire, mais ces semaines de beau temps sont merveilleuses pour mon humeur. Je trouve ça complètement bête d’avoir sa jauge de bonne humeur et d’énergie accrochée au baromètre.  Mais rien à faire, ce grand soleil m’euphorise!

Eonnagata

Comme vous me voyez là je rentre juste de la réalisation d’un rêve. Un de ces trucs dont on rêve à l’adolescence en poussant un gros soupir parce que « même pas en rêve ». En l’occurrence voir Sylvie Guillem danser sur scène, dans la même « pièce » que moi, devant mes yeux à moi. Pourquoi? Parce qu’à l’époque où elle quittait l’opéra de Paris je n’étais qu’une petite fille qui commençait tout juste à apprendre la danse classique. Aucune chance donc de la voir dans le répertoire classique de l’opéra. Et si l’on songe à l’âge auquel les danseuses sont sensées prendre leur retraite, il n’y avait en effet qu’une chance infime que je voie ce génie de la danse sur les planches.

Rouge!!

Nous sommes quelques unes à être tentées ou à avoir cédé à la tentation du rouge. Le slim rouge Isabel Marant est en effet hors budget. Je n’ai pas encore osé aller voir le pris du divin perfecto Stewart Heimstone. Par contre comme Walinette j’ai craqué pour le slim rouge Zara. Pas mal du tout franchement. La couleur est vraiment belle ; la matière très sympa. Je ne suis pas taillée comme il faut pour la plupart des fringues Zara donc pour que mes cuisses entrent dedans, il faut que la taille soit presque 2 fois trop larges, mais à part ça, ça va (ahem…)