Such a funny face

On frôle le rituel. Enfiler une veste, ne rien prendre d’autre que mon pass Navigo au cas où, peut-être un parapluie si le ciel est menaçant. Demander à Mr Papillon s’il a bien ses clés. Partir les mains dans les poches. Avenue Niel ; avenue Mac Mahon, 7 petites minutes et Mr Papillon achète nos billets pendant que je contemple et immortalise les affiches des films à venir. Entrer dans ce cinéma signifie partir en goguette pour mon cerveau. Il se déconnecte du présent, part se perdre dans le passé, à l’âge d’or de Hollywood ou de nos anciennes stars du cinéma en noir et blanc. J’ai beau connaître les portraits affichés dans le hall presque par cœur, je fais le tour de ces stars en noir et blanc, comme pour les saluer. Descendre les quelques marches, entrer dans la petite salle tendue de rouge et au ciel étoilé, sourire en voyant les statues qui décorent les murs, se glisser

read more Such a funny face

5ème avenue, 5h du matin

Encore un coup de Philippe Collin et Xavier Mauduit. Encore un coup de France Inter. Le nombre d’expo, pièces de théâtre ou films vus, de livres lus grâce à eux!! (Il faudra que je vous raconte un jour mon OneNote spécial bouquins, musique, théâtre, films, expos, etc. Je suis une grande malade!) Début Janvier mon cher cinéma Mac Mahon remettait Breakfast at Tiffany’s à l’affiche (en version restaurée) et Holly et moi retournions pleurer devant les aventures et mésaventures de Miss Golightly. A tous les coups ça marche. La faute au chat roux, évidemment 🙂 La sortie tombait à pic, quelques semaines auparavant était parue la version française du livre de Sam Wasson « 5ème avenue, 5 heures du matin« . Ce livre raconte l’histoire derrière le film « Breakfast at Tiffany’s », sa génèse, ses petits secrets de tournage. On le lit comme un excellent roman, de ces histoires qu’on a du mal à lâcher tant qu’on n’a pas achevé le dernier chapitre.

read more 5ème avenue, 5h du matin

Breakfast at Tiffany’s

Mr Papillon et moi sommes décidément ravis d’avoir découvert le cinéma Mac Mahon. Il a tout pour plaire:  une salle pleine d’un charme rétro un peu désuet, pas de pub, pas de pop corn, un prix défiant toute concurrence à Paris (6.50€ la séance) et surtout une programmation qui nous régale. Ce week-end nous y avons vu 2 merveilleux films qui parlent d’amour d’une manière qui me touche beaucoup: « L’étrange histoire de Benjamin Button » et « Breakfast at Tiffany’s ». Le Mac Mahon a décidé de me gâter en organisant un week-end hommage à la divine Audrey Hepburn. Cris de souris hystérique, clappements de mains, sauts de joie…et devant tant d’enthousiasme acquiescement de Mr Papillon pour aller voir ce film culte sur grand écran.