La petite fée

Il y a un peu plus de quatre mois Mr Papillon et moi avons pris la décision la plus douloureuse de notre vie commune: dire au revoir à notre petite Shali.

Nous savions que cela arriverait un jour, que sa maladie finirait par nous y condamner.
Cela faisait 5 ans qu’elle était malade, nous savions que toute nouvelle crise rénale serait fatale, mais que ce serait à nous de la faire euthanasier. L’insuffisance rénale tue, mais très lentement et d’une manière affreuse.

Depuis le printemps notre petite fée moustachue allait moins bien, et après Pâques il a été clair que l’échéance que nous redoutions et qui nous nouait le ventre était en train de se rapprocher à très grands pas.

Les jours qui ont précédé la mort de Shali ont été rempli de larmes, d’amour et de tendresse.
Il était hors de question qu’elle souffre alors nous avons tout fait pour la dorloter le plus possible.
Son vétérinaire a été fantastique de disponibilité et de gentillesse avec elle et avec nous.

Nos parents, nos familles, nos amis, nos collègues ont été merveilleux pendant tous ces jours où j’avais les larmes aux yeux 20 fois par jour et où nos cerveaux marchaient de traviole.
Notre week-end messin aura toujours une place bien particulière dans mon cœur, parce que c’est quelque chose les amis qui vous disent que peu importe que vous soyez une épave de chagrin, ils veulent s’occuper de vous.

Aujourd’hui les cendres de la fée reposent dans le jardin de mes parents, sous un rosier aux belles couleurs.
Il m’arrive toujours de pleurer en évoquant ma petite chaton adorée (je pleure en écrivant ces lignes), mais les beaux et heureux souvenirs ont pris le dessus, c’est aux jeux, aux câlins et aux facéties de Shali que je pense lorsque je pense à elle. Le temps fait son œuvre douce.

Avec Shali ce furent 14 années de câlins, de ronronnements tout doux, de « grattouillage de neurone » sur son joli scarabée blanc, de sauts pour attraper des centaines de boulettes de papier (il en reste toujours sous notre canapé), de facéties de chaton même à l’âge d’être grand-mère (elle a toujours eu le dernier mot dans les bastons pour de faux avec son 2-pattes, toujours), des siestes ensemble le samedi et le dimanche, de chapardage et de nettoyage d’assiettes dans la cuisine, de frottements aux jambes de ma maman pour un petit morceau de jambon, de câlin du matin sur nos épaules et celle de papa, de chasse au scoubidou, de bains de soleil sur les coussins moelleux du nouveau nid, de nuits bien blottie entre les jambes de Mr Papillon (et tant pis si lui dort moins bien), de « miaou » joyeux le soir pour nous accueillir, de fuites au 6ème étage (parce que les paillassons y sont plus rugueux), de mamours avec Eléonore, sa dernière nounou adoptée en 3 secondes (et qui – miracle! – habite sur le même palier que nous) tant de petits rituels, petites habitudes, souvenirs minuscules mais si précieux.

De feulements après tout le monde ou presque, c’était ça aussi petite Shali.
« Tatie Danielle » pour les adorables ChaPachettes qui sont venues s’occuper d’elle et n’ont jamais pu avoir un câlin.
Un petit chat trop sensible et très peureux qui a fait la joie de ceux en qui elle avait confiance et qu’elle aimait et à qui elle savait tellement bien le leur montrer.

Alors oui le vide est grand, même si elle était toute petite.

Il y a quelques jours nous avons été chercher chez la Maman de notre amie Virginie une petite chaton âgée de presque 3 mois. Une petite choupette abandonnée toute petite par sa maman et dont la Maman de Virginie s’est occupée depuis.
Virginie est la 2-patte de Misty Twisty, un grand et beau chat que j’adore.
Nous avons voulu y voir un signe de Shali et Misty: cette petite minette est pour nous. Mais c’est une autre histoire.

6 réflexions sur “La petite fée

  1. C’est très émouvant de te lire, Shali était un chaton magnifique et envoûtant, tu la décris si bien! Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec Nel, je crois qu’elle a bien choisi ses 2 pattes, elle semble adorable!!!!

  2. beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N’hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo)
    au plaisir

  3. Quel beau texte !
    Je n’ai jamais pu approcher Shali qui me feulait au visage dès que je faisais un pas vers, que c’était drôle d’en arriver à reculer devant cette si petite boule de poils ;- )
    La petite Nel risque d’être un sacré numéro dans un autre genre, et c’est tellement chouette de la voir déjà si confiante avec vous !

  4. Très bel hommage Anne à votre Shali!
    J’ai été très émue en.lisant votre texte et ravie qu’une petite Bel à trouve ses 2 pattes!
    Nous sommes une famille à chats (surtout moi ).et la disparition de mon gros nounours de Leo m a tellement fait de peine!! C était lui Mon chat une vraie histoire d’amour
    Mon.mari a eu la bonne idée de s’adresser à une associé et du coup nous en.avons deux.
    La vie continue Amitiés et longue vie à Nell

  5. Excusez moi j’ai fait des fautes de frappe sous le coup.de l’émotion et j’ai en particulier écorché le nom.de votre chatonne
    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s