image

Open space

image

Tout commence par une femme de ménage aux méthodes peu orthodoxes mais finalement pas totalement inconnues ou déjà observées.
Le décor ressemble à des milliers de bureaux partout en France ou dans le monde: six bureaux, des ordinateurs, des téléphones, des armoires, une machine à café.

Nettement moins design et modernes que ceux qui constituent mon environnement, mais très proches de ce que j’avais pu voir dans les bureaux de mes parents ou dans des entreprises plus classiques qu’un éditeur de jeux vidéos.

Au fond du plateau, les portes d’un ascenseur.
La femme de ménage a terminé de donner ses 2 coups de chiffon (au delà elle fait une crise d’asthme), les portes de l’ascenseur s’ouvrent et voilà nos heureux employés qui arrivent.

Nous allons les suivre tout au long de la journée, entre scènes bien connues et réalistes et balade en absurdité et loufoquerie totale. Voyage sans texte mais pas sans paroles, que l’on comprend sans problème.
Oui vous lisez bien, pas de texte, pas de mots. Les comédiens s’expriment par onomatopées, borborygmes, yaourt qui sonne italien, anglais ou russe, et ça marche. Tout le monde comprend ce langage universel, tout le monde connaît ces petits échanges du quotidien au sein des bureaux. Et c’est la société en entier que Mathilda May passe au microscope de cette pièce très très réussie.
On se chamaille, on se juge, on s’entraide, on doute, on tombe amoureux, on fantasme, on craque, on rêve, on s’exaspère, on essaie de faire son trou et de survivre tant bien que mal. Ce pourrait être triste si l’humain n’était capable de rêve, de « dinguerie » joyeuse et d’absurdité absolue.

Comme l’ensemble du public nous avons beaucoup ri, retrouvé quelques épisodes de notre vie professionnelle, été soufflés par la performance de la troupe réunie par Mathilda May qui est une auteur et metteur en scène très inspirée. Il y a quelques scènes un peu longues, une ou deux dont je n’ai pas forcément compris l’utilité, mais l’ensemble est excellent et très drôle.
J’ai adoré l’universalité de ce langage sans mot, qui permet de comprendre parfaitement ce qui se passe, tout en pouvant y projeter ce que l’on veut.

A voir donc!!

 

______________________________
« Open Space »
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
Jusqu’au 12 Juillet 2015

2 réflexions sur “Open space

  1. Justement nous y allons Dimanche=) j ai hâte d’y être même si j ai une légère appréhension..vis à vis de mon adorable mari ^^ j ai cru comprendre que tu étais allée à l’expo GAUTIER au Grand Palais. Qu’en as tu pensé ? Bien, moyen, mieux que bien ? merci pour ton aide !

    • Vous allez vous régaler, cette pièce est super.
      Gaultier c’est plus que bien, il faut que je fasse mon billet dessus, j’ai plein de photos à partager!
      Bon week-end😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s