Carte postale new-yorkaise : infos pratiques

image

Nous voici au terme de mes billets new-yorkais qui m’ont permis de prolonger encore un peu l’impression de vacances et vous serons j’espère utiles pour préparer un futur voyage dans cette ville fabuleuse.

Nous sommes partis avec Air France, en A380 et en croisant très très fort les doigts mi-Septembre lorsque les pilotes ont décidé d’achever la compagnie en lui faisant perdre 500 millions d’euros.
En surveillant leurs offres nous avions trouvé des aller-retour à 700€. C’est cher, mais j’aime bien le confort de l’A380, la gentillesse absolue des équipes navigantes Air France et le champagne servi à l’apéro. Mr Papillon lui s’en fiche, mais il aime voir son épouse contente, du coup il a cédé et apprécié le retour rapide et confortable (pendant lequel nous avons dormi, miracle!!)

Pour nous loger nous avons testé AirBnB pour la toute première fois. La recherche n’a pas été aussi simple que prévue puisque nous avons essuyé plusieurs refus ou non-réponses, mais avec un peu d’acharnement nous avons trouvé et été accepté par un hôte adorable pour un petit studio dans une rue tranquille du Lower East Side (un peu l’équivalent new-yorkais du Xème arrondissement parisien).
Pour le budget cela varie beaucoup selon la période je pense, et évidemment dépend du quartier et du type d’appartement mais dans notre coin et pour un studio il faut compter entre 100 et 150€ par nuit début Octobre.
La formule nous a bien plu car disposer de sa mini-cuisine est vraiment agréable lorsqu’on reste longtemps, et en termes de budget c’est sans comparaison avec l’hôtel (il fallait compter 300€ par nuit pour les quelques hôtels que nous avions regardés).

Pour nos entrées dans les musées et notre visite à Miss Liberty nous avons commandé sur internet notre New-York CityPass et l’avons récupéré au guichet de notre première visite.
Le pass coûte 110$ et permet d’économiser un peu de plus de 40% sur le prix des entrées et d’éviter la queue dans la plupart des attractions. On dispose de 9 jours pour l’utiliser, c’est donc parfaitement adapté à une semaine sur place.
Pour nos entrées au Whitney je les avais réservées sur Internet, j’ai juste à donner mon numéro de commande pour qu’un adorable jeune homme arborant un collier dément sur sa chemise (only in New-York!) me les donne en me souhaitant une excellente visite… en Français.

Pour circuler nous avons pris un taxi pour arriver et repartir, les yellow cabs proposent un tarif fixe à 52$ pour faire JFK – Manhattan. Ne pas oublier d’ajouter au moins 20% de tip, mais cela reste très économique car avec les bouchons et la distance – 25 km – il faut prévoir une bonne heure de trajet.
Ensuite pour circuler dans Manhattan et à Brooklyn nous avons pris une carte de métro hebdomadaire illimitée à 30$ par personne. La même carte existe en y ajoutant les bus, mais nous n’avons pas voulu nous lancer dans l’aventure en bus et nous sommes limités au métro, c’était parfait.
La logique et la circulation des métros n’a rien à voir avec celle du métro parisien ou londonien (ou même moscovite), on passe beaucoup de temps à éplucher son plan et à lire les panneaux, certaines lignes ne passent pas très fréquemment et ils n’ont pas de système permettant de savoir quand arrivera la prochaine rame, mais le métro est plutôt propre, sûr, ne sent que le métro et pas l’urine comme celui que je prends quotidiennement, c’est donc plutôt une bonne surprise.

Pour le volet nourriture et bonnes choses vous avez tous les détails dans mon billet mais sachez juste que pour manger il n’y a que l’embarras du choix, et nous avons essayé plein de trucs: diner, street food, whole food market, les épiceries de quartier. Vous ne mourrez jamais de faim à New-York!
Et pour réserver une table dans un restaurant, rien de plus simple: open table!

Pour finir, il y a de vrais beaux talents dans le métro de New-York. C’était le samedi soir en allant voir l’Empire State Building. Un petit instant de grâce (petite pensée pour cette chère NKM) dans le métro new-yorkais…

Quelques images de nos balades new-yorkaises encore….

<Cliquez sur l’une des images pour ouvrir la galerie et voir les photos en grand>

2 réflexions sur “Carte postale new-yorkaise : infos pratiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s