42,195

IMGP1213

Il paraît qu’elles se sont décidées sur un coup de tête ou presque en Décembre l’année dernière.
Elles sont 6, se connaissent plus ou moins bien, mais on en commun une passion commune: elles aiment courir.
Et n’en sont pas à leurs premiers 42km. Chicago, Nantes ou Paris, elles parcourent ces villes d’une manière peu orthodoxe et très impressionnante.

Parmi ses marathonienne, ma belle-sœur.
Nous ne sommes pas peu fiers d’avoir été là pour fêter avec elle ses 40 ans et cette incroyable course dans cette incroyable ville.

Laquelle? Venise mes petits chats!!
En cette fin Octobre la ville est peu perdue dans la brume, mais il fait doux et l’air est délicieux. Sont-ce les conditions idéales pour courir? Je ne sais pas, il fait sans doute un peu trop humide, mais au moins les coureurs n’auront-ils ni trop chaud, ni trop froid.

Certaines de nos coureuses sont là avec mari et enfants, d’autres comme ma belle-sœur sont là en solo, entre copines, grâce à un mari adorable resté à la maison avec nos neveu et nièce et qui soutient ainsi sa femme dans son drôle de défi (si en Mai prochain je vous dis que je suis en Suisse vous saurez que nous sommes en train de le soutenir, lui ;-))

Cela faisait quelques temps que je voulais revenir à Venise, pendant la Biennale d’art Contemporain qui a justement lieu cette année.
Du coup lorsque ma belle-sœur nous a parlé de son projet cet été, ni une ni deux, nous nous sommes dits que le moment de retourner voir la Sérénissime était venu, toutes les planètes étaient alignées.

Ce week-end fut parfait en tous points: le temps brumeux et doux, occasionnellement percé de beaux rayons de soleil parfait pour réchauffer les coureurs à leur arrivée, la ville belle comme jamais avec ses palais soudain ouverts et remplis d’œuvres d’art étranges, audacieuses ou carrément bizarres, l’ambiance folle de ce marathon, et le bonheur de se retrouver en famille dans des circonstances et un lieu totalement inhabituels.

Ma belle-sœur a mis 3h24 à parcourir ses 42 km, terminant 5eme de sa catégorie. Et vous l’auriez vue, un peu courbatue et fatiguée mais toute fraîche au terme de sa course qui reste pour moi un exploit. 42 km!!!!

Nous l’avons laissée au soleil, sur un joli petit pont dans le jardin de l’Arsenal pour s’étirer en attendant ses amies pour aller visiter la Pointe de la Douane, somptueux bâtiment qui accueille une autre partie de la collection Pinault.
Briques rouges, verre, gigantesques poutres de bois et béton ciré, le lieu est somptueux. Et nous avons beaucoup aimé les œuvres exposées, même si le cœur et le chien de Jeff Koons étaient pas là (j’adore ces 2 pièces complètement délirantes!).

Le temps de cette visite et d’un petit trajet en bateau et nous retrouvions ma belle-sœur pour une dernière grande balade dans le quartier de l’Arsenal, avec pause goûter de pré-anniversaire sur une jolie place que nous avions déjà aimée lors de notre première visite.
Vous voyez une meilleure manière de commencer à fêter ses 40 ans? Non, moi non plus. JOYEUX ANNIVERSAIRE LA CHAMPIONNE!!!

Et cette Biennale alors?
Étonnante, surprenante, amusante, dérangeante, déprimante, bizarre, foutraque, inspirante, poétique… un régal pour qui aime être pris au dépourvu par des œuvres d’art.
Nous nous sommes régalés et avons apprécié la beauté des lieux dans lesquels sont présentés les œuvres. La Biennale c’est le seul moment où il est possible de visiter l’arsenal habituellement fermé au public puisque bâtiment militaire.
Nous reviendrons nous nourrir d’art et de culture, c’est certain.

Une réflexion sur “42,195

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s