Dans les vignes

IMGP1075

Pendant quelques semaines en Septembre et Octobre la vie de ma belle-famille marque une pause dans son cours normal et se met à respirer au rythme de la vigne et des vendanges.

Tout est scruté et observé: la température extérieure, le ciel, le soleil, l’humidité de l’air et la pluie, la vigne, ses belles feuilles vert et or, les grappes et les grains de raisin plus ou moins dodus.

Commence alors ce long sprint de 15 jours de récolte, de 6 heures le matin à 21h ou 22h le soir, passant d’un rang à l’autre, d’une parcelle à l’autre à bord de la grande sauterelle mécanique chargée de secouer les vignes pour qu’elles donnent leurs précieux fruits ou du tracteur permettant de les rapporter à la cave où le marathon du pressage et de la vinification a commencé.

Chacun connaît son rôle et chaque maillon de cette grande chaîne entre hommes et vigne est précieux et important.
Cette période est toujours un peu spéciale pour Mr Papillon et elle le devient de plus en plus pour moi aussi.
Il s’inquiète de la météo, du niveau de forme de son Papa, de sa confiance sur l’état des vignes et le niveau de maturité du raison, de l’état d’esprit de son oncle qui va se charger de la vinification. Je sens cette tension arriver jusqu’à Paris dans notre petit nid.

Alors lorsque nous pouvons venir à Nantes à cette période, Mr Papillon a une mission qui lui tient à coeur: apporter le café à son papa et à son coéquipier de cueillette dans les vignes.
Lorsque l’on met en marche la sauterelle (je vous jure que la machine à vendanger ressemble à une sauterelle géante!!) à 6h le matin, le café de 10h n’a pas de prix et à un goût bien particulier.

Tout comme accompagner le patriarche de la famille voir les vendangeurs au travail.
Oh bien sûr il ne ferait pas comme ça et il râle un peu, mais son petit-fils voit aussi combien il est heureux d’être là, malgré les douleurs et la santé qui décline. Et puis ses fils ont fait du beau boulot avec le domaine qu’il a créé, ce n’est pas rien tout ça!!

Toute la famille était réunie samedi soir pour rencontrer le dernier né de la famille et goûter le vin nouveau en savourant un morceau de fouasse maison.

Quant à nous les Parisiens aux métiers parfois si abstraits et virtuels, cela nous fait un bien fou de venir voir la récolte de ces jolis fruits qui ont demandé tant de travail et de patience, d’admirer la lumière dans les feuilles des vignes, de sentir l’odeur de ce jus de raisin en plein effervescence (dieu que ça bouillonne dans les cuves!). Nous nous souvenons soudain du cycle des saisons, des temps de la nature. Les pieds dans l’herbe mouillée, nos cerveaux aussi reposent leurs pieds sur terre. Nous respirons a pleins poumons l’air doux et piquant de l’automne, changeons notre rythme pour tenter de le recaler sur celui du monde.

Et puis cela me donne envie de ressortir mon appareil photo pour immortaliser cet instant, cette lumière.

4 réflexions sur “Dans les vignes

  1. Quel joli article! Vous avez beaucoup de chance les Papillons de pouvoir vivre de l’intérieur cette parenthèse des vendanges. Ca n’est pas un métier facile, la récolte ne tient qu’aux caprices de la météo et la nature nous rappelle parfois que c’est toujours elle qui a le dernier mot… Mais quelle joie de pouvoir ensuite goûter le vin issu de ses vignes! Dis, tu nous donnerais des fois le nom de la propriété? Mon chéri, grand amateur averti, connait peut être le vin de ta belle famille… 😉

  2. merci pour ces magnifiques photos! passer un we dans cette ambiance de vendanges doit être bénéfique pour l’esprit…

  3. Très bel article. Je suis d’accord avec toi, ces parenthèses très concrètes permettent de relativiser nos vies parisiennes et prendre un peu de perspective.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s