Kuala Lumpur

Petit retour en arrière, avant le parc du Taman Negara et mon mascara magique, il y eut Kuala Lumpur…

Kuala Lumpur… c’est compliqué. Un sacré mélange de coups de cœur et de vrai épuisement, voire de rejet pour cette mégalopole totalement inadaptée aux piétons (et où on vous fait traverser des autoroutes sans sourciller).

♥♥♥ Les coups de cœur?
Les tours Petronas évidemment, magnifiques, incroyables, magiques et dont l’ascension est à faire absolument.

Mes pieds et leur pédicure singapourienne au 86ème étage

Chinatown et ses ruelles pleines de magasins en tous genres et de petites échoppes de nourritures aux brochettes multicolores et multiformes très appétissantes.

Le très beau musée d’art islamique, au sublime bâtiment et aux belles collections joliment présentées, même si pas toujours assez anciennes à notre goût (franchement l’art andalous ou français du XIXème sont un peu trop récents pour mériter d’être dans un musée :-))

La salle des maquettes de mosquées
L'une des nombreuses belles coupoles du musée
Les jolis jeux de miroir dans le restaurant du musée

L’inoubliable « High tea » du Carcosa Seri Negara Hotel, expérience hors du temps, un peu chère (mais bien moins que son équivalent au Ritz à Paris ou à Londres) mais complètement dingue.

♠♠♠ Les sources d’épuisement et de « je veux partir à la campagne, tout de suite!!! », et bien l’absence de trottoir ou les trottoirs microscopiques obligeant le piéton à marcher sur la route (voire l’autoroute), les transports en commun en sous capacité par rapport à la population et qui ressemblent à l’heure de pointe parisienne à toute heure du jour, les taxis qui décident de ne pas venir vous chercher dans votre super hôtel et ruinent en 1 heure infernale l’effet d’un thé enchanteur, la pollution dingue.

Paris, New-York ou Londres que j’aime parcourir à pieds n’arrivent pas à m’épuiser ou m’agacer, même si à New-York au mois de Juillet il fait aussi chaud et humide qu’ici, mais là, franchement, Kuala a failli nous faire jeter l’éponge.
Il faut aussi dire que la comparaison avec Singapour l’ultra moderne et hyper facile est cruelle pour n’importe quelle capitale asiatique (sauf Tokyo j’imagine).

C’est avec joie que nous avons rejoints le Taman Negara puis les Cameron Highlands.

5 réflexions sur “Kuala Lumpur

  1. Je vais honteusement abuser de ton post pour lancer un appel à l’aide : je suis en détresse chaussures.
    Je m’explique : j’emporte depuis quelque temps déjà mes chaussures malades à L’Échoppe (sur tes conseils d’ailleurs, merkiii). Et aujourd’hui, c’est le drame : il ferme pendant 15 jours. Je ne peux donc pas lui confier des paires dont j’ai besoin (oui oui, ahem) urgemment. Des Annabel W. d’amour que j’aime – je m’emporte – que je ne veux pas confier à n’importe qui pour les retrouver toutes sagouinées !!!
    Donc si une âme charitable saurait me conseiller un bon cordonnier sur Paris (idéalement rive droite, mais s’il faut aller au fin fond du 15° j’irai), je lui en serais trèèèèèèèès reconnaissante. Si en plus ledit cordonnier pose des patins gris (non mais du noir sur du bleu marine :(( sigh), alors ce serait l’extase calcéologique…

    • Hi hi, même pas mal les sangsues, nous n’en avons vu que 2, toutes petites.
      Visite magique, nous avons adoré le parc!!!!! ♥♥♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s