Bonne cuisine et spiritualité, quelques heures à Noirlac

Poursuivons notre exploration du Berry sous un beau et chaud soleil (YEEESSSSSSSSSS!!!).
Cette fois-ci nous partons pour le Sud du Cher et partons montrer à Mr Papillon un joyau du cistercien, j’ai nommé l’abbaye de Noirlac.

Nous aimons beaucoup cette abbaye dans ma famille. Pour son architecture, pour la qualité de sa restauration et pour les très beaux concerts qui y sont donnés.
Nous y venons et y revenons donc de temps en temps, avec toujours un grand plaisir.


L’abbaye de Noirlac a comme particularité d’être quasi complète, ses bâtiments ayant été préservés car utilisés pour une fabrique de porcelaine. Elle permet donc de bien voir et imaginer quelle pouvait être la vie des moines qui y ont vécu.

Les jardins abritent une somptueuse allée de tilleuls multi-centenaires classée. Je ne pensais pas être impressionnée par des arbres, bon et bien ça c’est fait 🙂

Nous avons profité de notre visite pour aller déjeuner à l’Auberge de l’Abbaye, installée juste en face de l’abbaye et qui sert une très savoureuse cuisine régionale.
Service très gentil et plein de délicates attention: amuse-bouches (une variation autour de la tomate ci-dessous) avant de commencer votre repas et mignardises pour accompagner le café, pour un menu à 27€ par personne, c’est vraiment joli!

Mille-feuille de saumon fumé (maison) et lentilles du Berry, petit beignets de chèvre

Feuilletés de lumas, sauce aux cèpes

Poularde mijotée au Sancerre, riz basmati aux trompettes de la mort (si je ne me trompe pas de champignon!)

Terrine de fromage frais aux noix (du chèvre of course!) et sa petite salade. Il y a aussi l’option de l’immense plateau de fromages locaux, à tomber!

Desserts berrichons: gâteaux aux noix et parfait aux poires

La pêche dans tous ses états: en soupe et en soufflé glacé

Pour accompagner ce festin nous nous sommes régalés d’un petit Châteaumeillant rouge léger et savoureux.

J’ai étrenné pour l’occasion la petite robe t-shirt en lin trouvée chez Claudie Pierlot pendant les soldes. Aussi jolie que confortable!

Robe Claudie Pierlot (SS 2011)
Ballerine « Carat » Repetto (SS 2010)
Cabat Vanessa Bruno (SS 2011)… le meilleur ami de ces vacances, il est partout!

Peut-on avoir la peau plus blanche que ça?
Franchement, elle est presque phosphorescente! Appelez-moi Casper!

3 réflexions sur “Bonne cuisine et spiritualité, quelques heures à Noirlac

  1. Ça donne vraiment envie d’aller y faire un tour! C’est loin de Paris? On peut s’y rendre en train? Je pense déjà à mes prochaines vacances 😉

    Aussi, j’adore ta robe et ton look confo – ça me parle bcp 🙂 Tu sais, la pâleur de ta peau fait bien des envieuses chez les asiatiques (dont moi!)

    • Oui c’est un peu loin de Paris: 300km au Sud. Les grandes villes aux alentours sont accessibles en train, mais ensuite il faut une voiture pour aller jusqu’à l’Abbaye.
      Demain je poste un autre billet sur un bel endroit de la région, je crois que je vais te préparer un petit mail avec des infos pratiques sur la région. Comme ça tu sauras si cela peut entrer dans ton programme de vacances ou pas 😉
      Quant à la tenue, l’une de mes préférées de cet été, tellement simple, confortable mais aussi jolie. Vive les petites robes t-shirt et les ballerines!
      Ta remarque sur ma peau de petit fantôme me console, je l’aime beaucoup ma peau toute pâle, mais là le coté bizarrement lumineux m’a un peu surprise 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s