Le repas des fauves

Je me souviens m’être dit, en lisant le synopsis de cette pièce: « Une pièce avec des Nazis en invités surprises à un diner d’anniversaire, euh, oui, mais non, pas envie de voir un truc glauque ».

Et puis j’ai déjeuné avec un copain de bureau dont j’aime les avis sur les pièces de théâtre et qui m’a dit que c’était dément et drôle (je vous laisse imaginer ma tête, « nazi » et « drôle » sont des mots que j’ai beaucoup de mal à associer).
Même écho de notre Madame Loisirs interne.

J’ai pris 2 places, en me disant que nous verrions bien après tout.

Non seulement nous avons vu, mais nous rejoignons l’avis de mes deux conseillers.

Fantastique. Peut-être la meilleure pièce vue depuis le début de la saison.

Mon résumé de l’histoire est un peu simpliste, voici donc le synopsis de la pièce: Une banlieue parisienne en 1942. Dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de leur hôte. La soirée se déroule sous les meilleurs auspices, jusqu’à ce qu’au pied de leur immeuble soient abattus deux officiers allemands. En représailles, la Gestapo investit l’immeuble et décide de prendre deux otages par appartement. Le Commandant Kaubach, qui dirige cette opération, reconnaît en la personne du propriétaire de l’appartement, M. Pélissier, le libraire à qui il achète régulièrement des ouvrages.  Soucieux d’entretenir les rapports courtois qu’il a toujours eus avec lui, Kaubach leur laisse alors la liberté de choisir eux même les deux otages qu’il viendra chercher au dessert. C’est ainsi que peut commencer « Le Repas des Fauves ».

Je ne vous dirai rien de la suite.
Je vous dirai juste que tous les comédiens sont justes, que la mise en scène est parfaite, le décor absolument délicieux (j’aime le mobilier des années 30) et les dialogues excellentissimes.

Oui c’est drôle, vraiment drôle. Les dialogues font mouche à chaque fois.

Mais ne vous y trompez pas, vous aussi vous sortirez en vous interrogeant sur la médiocrité humaine et sur « ce que vous auriez fait à leur place ».
Et là malheureusement on n’a pas envie de rire.

A voir! A voir! A voir!!!!

____________________________________________________
Le Repas des Fauves
Théâtre Michel
38, rue des Mathurins (8ème)
Du Mardi au Samedi à 21h

3 réflexions sur “Le repas des fauves

  1. remarque, « nazi et drôle », ça avait déjà été fait: « la vita è bella » du genialissime Benigni. Et c’est d’une efficacité redoutable. Après tout, ça ne se base que sur une realité: fasciste et tragiquement grotesque et loufoque, voir les discours de Mussolini… A se demander comment un peuple a pu plebisciter un tel « pitre ». D’ailleurs, ça merite reflexion: comment se fait il que tous ces dictateurs (suivez mon regard lybien..) sont aussi ridicules et marrants que celui de Chaplin??? triste constat…

  2. J’ai également vu cette pièce, et j’y suis allée presqu’à reculons… Et j’en suis ressortie ravie, car c’est une très très bonne pièce, avec des acteurs très justes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s