André le Magnifique

Je me souviens encore de l’enthousiasme de mes parents après avoir assisté à cette pièce créée à Bourges par Denis Podalydès il y a quelques années. C’est bien simple ils étaient euphoriques! Je n’ai pas eu l’occasion de la voir à l’époque et je ne pensais que l’occasion se représenterais un jour. Et puis finalement si. Un jour ma sœurette est arrivée chez moi une petite carte postale à la main, me disant d’aller voir cette pièce – et plus vite que ça! – parce qu’elle était géniale de drôlerie. Je vais vous dire quelque chose: elle est mieux que ça cette pièce. Elle est très drôle, mais en plus elle est pleine de poésie un peu barrée! Et ça c’est quelque chose auquel je ne peux pas résister.

Le repas des fauves

Je me souviens m’être dit, en lisant le synopsis de cette pièce: « Une pièce avec des Nazis en invités surprises à un diner d’anniversaire, euh, oui, mais non, pas envie de voir un truc glauque ». Et puis j’ai déjeuné avec un copain de bureau dont j’aime les avis sur les pièces de théâtre et qui m’a dit que c’était dément et drôle (je vous laisse imaginer ma tête, « nazi » et « drôle » sont des mots que j’ai beaucoup de mal à associer). Même écho de notre Madame Loisirs interne. J’ai pris 2 places, en me disant que nous verrions bien après tout.