Le lac de Noureev

Une tradition est en train de s’instaurer: mes soirées d’anniversaire se passent à l’opéra, à rêver devant un ballet.

Casse-Noisette l’année dernière, Le lac des cygnes cette année. Rudolf Noureev toujours.
Une splendeur, évidemment.

Le prince Siegfried, Odette et Odile, Rothbart et la terrible malédiction, tout ceci est connu à l’extrême et on peut considérer ce ballet comme un cliché du romantisme. Mais la magie de Noureev opère et summum du romantisme en ressort dépoussiéré et chargé de psychanalyse!

Je ne suis pas objective – mais alors pas du tout!!! – lorsqu’il s’agit des adaptations des grands ballets par Noureev, je les aime tous.
Noureev sait donner une voix à ces danseurs muets, il étoffe les personnages pour les rendre moins mièvres et moins caricaturaux.

Christophe Duquenne ne nous a pas tout à fait convaincus dans le rôle du Prince Siegrfried, contrairement à Emmanuel Thibault dans le pas de trois ou à Yann Saiz dans le rôle de Rothbart. Pas assez de présence, des sauts pas suffisamment spectaculaire. C’est cruel, mais c’est la signature Noureev les sauts masculins spectaculaires, alors quand ils ne sont pas au rendez-vous, c’est la déception qui l’est.
Si ses sauts ne sont pas aussi hauts et fous que je l’espérais, Christophe Duquenne incarne cependant à merveille le jeune prince rêveur, tourmenté, dans le doute sur ses goûts et ses aspirations.

Mais le Lac des Cygnes est avant tout le ballet du corps de ballet tout entier, avec ses grands tableaux « des cygnes » dont l’harmonie parfaite continue à me subjuguer.
Les danseuses respirent, bougent en cœur avec la musique, comme un seul être. Avec la grâce infinie des grands oiseaux blancs. Somptueux!!

Dernière le 5 Janvier 2011… même debout (il n’y a plus de places en vente), courez-y!

6 réflexions sur “Le lac de Noureev

  1. alors, la serpentine des 32 cygnes et les 32 fouettés du cygne noir, ça a donné quoi??? pas d’arabesques qui pendouillaient plus bas que les autres, ou de fouetté qui avançait en tournant?? (ah ouais faut pas regarder un ballet avec moi, je vois tous les défauts… )

    • La serpentine, parfaite. Vraiment somptueux d’harmonie nos 32 cygnes!
      Et les fouettés impressionnants, mais qui « bougeaient » un peu. Je suis comme toi, les mains trop molles ou trop rigides me crispent, les jambes « molles » et mal tendues m’agacent, j’essaie de me retenir de voir les défauts!

      Là c’était du très haut niveau, ouf! 😉

  2. J’ai vu ce ballet il y a 3-4 ans à l’Opéra 🙂 Ainsi que Casse-noisette (mon tout premier ballet *soupire*)
    Cette année, mon cadeau d’anniversaire est un billet pour la Belle aux bois dormants, à Nantes. J’ai hâte !

    Sinon, je voulais te dire que j’adore ton blog, tes tenues, tes shoes (j’ai les pieds tellement ch**nts que les talons, les ballerines et Cie sont nein), la manière dont tu écris tes billets.
    Donc, je reviendrai souvent ^^

    • Oh la la, quelle bonne idée de cadeau! Profite bien de cette Belle que j’adorerais voir sur scène. Tu viendras me raconter après?

      Et merci, merci pour ce si gentil compliment. J’ai les joues pivoine 🙂
      A très bientôt donc!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s