Petit moment de grâce

Note_de_musique

free music

Depuis 2 bons mois maintenant je passe le plus clair de mon temps dans le nid de Mr Papillon (les jours du mien sont comptes, mais c’est une autre histoire). J’ai donc dû revoir mes trajets en métro. Aujourd’hui mon chemin est un peu tordu: un peu de ligne 3, une pincée de 14 et un zeste de 1. Je fais donc tous les jours le délicieux changement 14 / 1 à Gare de Lyon. Vraiment délicieux ce changement: un look RER atroce, une grosse fourmilière où l’on peut se faire écrabouiller par une horde de furieux si on ne marche pas assez vite et une bonne odeur de métro crade/brioche qui sort du four. Ca ne dure que 2 minutes, heureusement, je déteste cet endroit.

Et là ce matin, au point de convergence (c’est beau ce mot) des métros, RER, trains de banlieue et grandes lignes, un instant de grâce.

De la musique.

Le_lapin_blancAu milieu de la fourmilière s’étaient installés des musiciens (genre petit orchestre de chambre). Je ne sais pas de quel air il s’agissait mais j’ai pensé à Vivaldi. C’était gai et léger, parfait pour vous donner le sourire à 8h52 le matin alors que vous vous dites « je suis en r’tard, en r’tard, en r’tard!! »

Et ça marche, les gens ralentissent, s’arrêtent quelques secondes ou quelques minutes. Voire même ils sourient (truc de dingue!).

Il était beaucoup moins moche que les autres matins ce changement, et ô miracle c’est enfin vendredi!!!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.