Little G

Vous n’êtes pas sans savoir* combien j’aime les sacs créés par Géraldine et Marie. C’est assez simple: Madeleine est devenue ma meilleure amie quand il s’agit de promener mon petit bazar avec moi. Je l’ai dans toutes les couleurs ou presque, et je sais qu’il y en aura d’autres car elle est parfaite: elle est belle et coquette, tout rentre dedans, elle me laisse les mains libres pour me balader et faire du shopping mais sait aussi devenir un vrai petit sac de dame. Mais j’arrête, je vous ai déjà dit tout ça. Or donc Madeleine a depuis quelques semaines une petite sœur appelée Ginette. Si on veut faire un raccourci, Ginette c’est Madeleine sans sa bandoulière et avec 2 poches en moins. Mon résumé à moi c’est qu’elle est canon la petite miss!

Cuir + cape = bonheur

Marre de ma parka. Marre des chaussettes. Marre des boots et autres bottes (enfin…). MARRE DE L’HIVER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sauf que c’est bien mignon mais il fait encore 3° le matin et 9° l’après-midi, pas de quoi sortir les maillots de bain. Du coup ça devient n’importe quoi: je sors en ballerines sans chaussettes (j’ai une bouillotte incorporée dans les pieds), dès que le thermomètre dépasse les 10° je n’enfile plus qu’un petit blouson en cuir pour sortir, quitte à mettre 2 pulls en dessous. Puisque j’ai décidé de ne plus sortir ma parka à moins qu’il ne neige, il fallait trouver une solution alternative pour ne pas choper une pneumonie sur le chemin du bureau.

Au pays de Bambi

Semaines de dingue, la suite. Toujours autant de boulot. De plus en plus même puisqu’en ce moment il est fait en anglais et que cela rajoute – l’air de rien – pas mal de fatigue. J’ai perdu mon entraînement, et retrouver mon vieux rythme professionnel d’antan ne se fait pas sans peine. Je vis mes journées sans pause (dieu que je déteste commencer la journée sans mon mug de thé géant!) et ayant du mal à faire une pauvre pause pipi (on rêve!) Le pire c’est que j’adore ça. Expliquer, montrer, ré-expliquer, échanger, débattre, décortiquer, démonter, remonter les outils et les process avec mes copains de partout en Europe m’éclate. Les journées sont tellement denses qu’elles me laissent sur les genoux, mais elles passent aussi trop vite.

The back is a must-see

Je ne sais pas trop d’où cela vient, mon goût pour les vêtements avec un décolleté dans le dos. De mes années de danse classique et de justaucorps à immense décolleté dans le dos qui ont habillé de longues heures de travail acharné? C’est le seul vêtement auquel je pense dans mon histoire vestimentaire personnelle. J’ai adoré chacune de mes tenues de danseuse. Alors peut-être. En tout cas lorsque j’ai découvert le dos de ce bête pull légèrement oversize je me suis dit qu’il était pour moi. Il avait donc intérêt à être en laine (et pas en vulgaire acrylique ou autre horreur synthétique mais qui arrive parfois chez une marque aussi jolie que Paul & Joe Sister) et ne pas être trop oversize pour que je ne flotte pas lamentablement dans la seule taille 2 restante. Dieu merci, la maison taille petit.