Jours de fêtes

Les fêtes de Noël et de fin d’année peuvent parfois être de vrais casse-tête: beaucoup de gens à voir, éparpillés sur un territoire pas gigantesque mais quand même, des trains pas forcément coopératifs, un don d’ubiquité affreusement inexistant, on peut vite se retrouver à courir un marathon du foie gras/huîtres/saumon/dinde farcie/bûche sans s’en rendre compte. Et pire, sans rien apprécier de tout cela. Et puis parfois les festivités s’enchaînent harmonieusement, un gentil loueur de voiture se trouve sur votre chemin, le chat décide d’être sage comme une image et vous passez du 22 décembre au 1er janvier comme une fleur, en appréciant chaque minute. Seul inconvénient de la chose: ma propension à dire que je suis heureuse et que la vie est belle tous les quarts d’heure, telle un coucou suisse (joyeux) bien réglé.

Shali à emporter (avec quelques bons voeux glissés dans le sac)

Dernier « le samedi c’est Shali » de cette année, même si la miss Shali se fiche bien pas mal des fêtes de fin d’année et des calendriers. Enfin si, les assiettes sales qui s’empilent dans l’évier ou sur la table de la cuisine sont très savoureuses (miam miam le foie gras) et la demoiselle n’a rien contre des miettes de boudin blanc (même si elle est officiellement végétarienne :-)). Je ne suis pas une grande fan des bilans alors je vais vous épargner celui de cette année qui s’apprête à tirer sa révérence. Je chéris les nouvelles rencontres dont elle a été le témoin ; je garde précieusement toutes les paillettes de couleurs et de lumières que j’ai pu voir en voyageant, en visitant, lisant, écoutant ou rêvant ; je conserve précieusement les éclats de rire et les sourires entendus et partagés. Surtout, je vous souhaite à vous et à vos proches une année 2012 étonnante, épanouissante, amusante, attendrissante, gourmande… belle

read more Shali à emporter (avec quelques bons voeux glissés dans le sac)