En attendant… Anne Teresa de Keersmaeker

Jeudi dernier Mr Papillon avons retrouvé avec plaisir le Théâtre de la Ville et la troupe d’Anne Teresa de Keersmaeker dont nous avions tant aimé le dernier spectacle pour découvrir « En attendant », sa création 2010, présentée l’été dernier à Avignon, dans un cloître, en lumière naturelle, à la tombée du jour. J’ai regretté d’avoir manqué un tel spectacle car le lieu et la mise en scène sont clairement symboliques du travail actuel d’Anne Teresa de Keersmaeker: épure, simplicité, fusion avec les éléments naturels. Impossible d’avoir un cloître ou un soleil couchant sur la scène du Théâtre de la Ville, mais l’esprit de ce soir de Juillet 2010 était symbolisé par un fin trait de terre déposé sur la scène et un savant jeu de lumière qui nous a doucement fait glisser dans la nuit noire. Sur scène, une petite dizaine de danseurs (hommes & femmes), deux musiciens et une chanteuse lyrique. La musique nous offre un voyage jusqu’aux sonorités du

read more En attendant… Anne Teresa de Keersmaeker

Roses danst rosas

La scène est plongée dans la pénombre. Seuls apparaissent les mots « rosas danst rosas » projetés au sol. Tout au fond à gauche de la scène une pile de chaise. Juste à côté sont alignées 4 paires de chaussures. Le public emplit la salle petit à petit, s’installe. Lorsque le noir se fait dans la salle et que la lumière se fait sur la scène vide, décorée uniquement d’une immense tenture métallisée couleur acier en fond de scène, le silence tombe instantanément sur le public. Voilà une très agréable surprise qui augure une très très belle soirée de danse: les spectateurs sont de vrais amateurs. Peut-être même des fans de Anna Teresa de Keersmaeker. « Rosas danst rosas » est l’une de ses plus anciennes créations puisqu’elle date de 1983. C’est probablement aussi sa création la plus connue puisqu’elle est celle qui l’a rendue célèbre et l’a fait entrer dans le club très fermé des grands chorégraphes contemporains. C’est vraiment notre soir de

read more Roses danst rosas

« The Song » de Anna Teresa de Keersmaeker au Théâtre de la Ville

Étrange spectacle que celui vu mardi soir au Théâtre de la Ville. Étrange parce qu’assister à spectacle de danse dans le théâtre où Pina Bausch – décédée le matin même – a si souvent présenté ses œuvres est forcément émouvant. Surtout lorsque Anna Teresa de Keersmaeker est arrivée sur scène, visiblement très émue, pour prendre la parole et improviser quelques pas en hommage à Pina Bausch. Un très joli moment, plein de douceur et de poésie. « Song » est ce que j’appelle un spectacle exigeant. Pour les artistes qui sont sur scène et pour le public. Techniquement irréprochable ce spectacle nous oblige à pousser un peu plus loin nos capacités de vision et de «compréhension» – faute de meilleur mot, il s’agit d’absorption, d’intégration, d’imagination, d’acceptation dans notre imaginaire – d’un spectacle de danse. Pas de musique sur une longue partie du spectacle, mais une bruiteuse brillante, une incursion rock très surprenante et rafraichissante, des imitations de chants d’oiseaux,

read more « The Song » de Anna Teresa de Keersmaeker au Théâtre de la Ville