IMG_3740

8 Mai 2015

IMG_3761

Jour de vacances, jour de fête chez les Papillons.
Nos semaines sont très remplies et riches en émotions, nous essayons donc de prendre un peu soin de nous et de nous réserver des instants calmes et sereins.

C’est exactement ce que nous avons fait en ce vendredi 8 mai: une exposition magique et un déjeuner qui le fut tout autant.

Processed with VSCOcam with k1 preset

L’exposition à ne pas manquer – fan ou pas fan – c’est « David Bowie is » à la Philarmonie.
Tellement géniale que les gens en oublie de sortir leur smartphone et tout mitrailler ou râler dans les salles où les photos sont interdites.
En 2015 il faut le faire, n’est-ce pas?

J’avais beaucoup regretté de ne pas avoir pensé à réserver des tickets à l’avance il y a deux ans à Londres lorsque l’expo a démarré au V&A Museum. Tout était « sold out » des jours à l’avance et même en faisant la queue il n’y avait aucun billet en vente aux guichets.
Inutile de dire que j’ai été ravie lorsque j’ai appris que l’exposition avait voyagé et arrivait à Paris.

Maintenant que nous avons vu l’exposition je sais que mes regrets de l’époque étaient fondés et que je suis très contente d’avoir pris des billets pour y aller, et pour y aller tôt, avant qu’il n’y ait trop de monde (ne rêvez pas, l’expo est blindée tous les week-ends).
L’exposition est d’une richesse incroyable, nous nous sommes faits la réflexion que les commissaires avaient probablement dû laisser de côté une masse de documents, archives, images et interview incroyables car d’un bout à l’autre, d’un thème à l’autre, tout est dense et impeccablement documenté.

Ni Mr Papillon ni moi ne sommes des fans de David Bowie.
Evidemment nous connaissons ses chansons cultes, évidemment nous avons un respect instinctif pour l’artiste, mais fans, non.
Cela ne nous a pas empêchés de savourer l’exposition et d’en ressortir enthousiastes et encore plus respectueux et admiratifs de David Bowie et de son travail. Et sans surprise nous sommes repartis avec un coffret de CD pour continuer notre apprentissage de l’œuvre de cet artiste surdoué.

L’exposition dure jusqu’au 31 Mai, si vous passez à Paris d’ici là, courez-y (mais n’oubliez pas de réserver au préalable)!

Un mini-mot au sujet de la Philarmonie: la salle et son acoustique sont paraît-il très réussis. Tant mieux car je trouve l’extérieur du bâtiment absolument affreux et sans grâce. C’est lourd, massif, sinistre et fait immédiatement penser à un blockhaus, quel dommage pour un lieu dédié à la musique et à la beauté.
Je ne peux m’empêcher de penser à la légèreté et à l’élégance du bâtiment créé par Frank Gehry pour la fondation Louis Vuitton ouverte à peu près au même moment. Le contraste est douloureux.

Après notre exposition nous avons sauté dans un taxi (nous étions un poil en retard), direction le Bois de Boulogne pour un déjeuner à la Grande Cascade.
Encore une trouvaille Voyage Privé, je vais finir par prendre des actions chez ces gens tant j’apprécie ce qu’ils rendent accessibles et proposent🙂

Nous sommes de grands routiniers, nous n’essayons donc pas de nouveaux restaurants très souvent. Nous retournons régulièrement chez nos adresses fétiches (« La Robe et Le Palais » pour ne citer que celle tout en haut de la liste) qui ont en général l’excellente idée de revoir leur carte très régulièrement afin de suivre les saisons. Pourquoi aller ailleurs?

Donc merci Voyage Privé de nous faire sortir de notre zone de confort et d’aller découvrir des adresses parisiennes classiques mais inconnues de nous.

La Grande Cascade donc.
Un bâtiment sublime datant de 1850 avec une verrière en rotonde assez magique, un beau décor classique, et une jolie étoile au Michelin.
Je n’avais pas regardé avant d’y aller, nous avons donc été très agréablement surpris par la qualité de l’accueil, le charme de l’endroit et le niveau de la cuisine. Heureusement que nous avions l’un et l’autre soigné nos looks!

Nous nous sommes – sans surprise – régalés et avons adoré le service au petit soin mais jamais guindé et avec ce qu’il fallait d’humour.
Dans l’assiette on déguste de la belle cuisine française basée sur des classiques mais travaillée et revue avec des ingrédients et une approche très actuelle. Le foie gras apprivoise donc les fruits de la passion, la courgette se fait mousse légère façon cappuccino, la sauce hollandaise s’acoquine avec le yuzu et la fourme d’Ambert tombe amoureuse des cerises amarena. On ne révolutionne rien, non, on sublime et on garde les plats très actuels.
Le pain, fait maison est évidemment sublime ; la carte des vins, magnifique. Il ne manque ni amuse-bouche ni mignardises délicieuses.

 Hors offre Voyage Privé le menu du marché est à 79€ sans les vins, 99€ avec. Pas donné je vous l’accorde mais le repas en vaut chaque cent.

____________________________________
David Bowie is
Philarmonie de Paris
Jusqu’au 31 Mai 2015

La Grande Cascade
Allée de Longchamp
Bois de Boulogne
75016 Paris
Tél: 01 45 27 33 51

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s