Donner sa langue au Chat

Les semaines me laissent toujours autant sur le genoux. Et ce que je pensais n’être que temporaire va durer jusqu’au mois de Juillet au moins.
Je n’ai donc pas fini de gober des vitamines pour tenir le coup et j’attends les quelques jours de vacances prévus début Mars avec impatience. Ce break sera indispensable si je ne veux pas devenir totalement insupportable pour mon entourage (parlez-en à Mr Papillon, il vous dira comme je suis charmante lorsque je commence à dépasser les bornes de mes limites).

Inutile de dire que ce petit week-end de trois jours en terre berrichonne (et chez Papa et Maman!!!! Maaaamaaaannnnnnnnnn!!) m’a fait un bien fou même si quelques jours et quelques siestes de plus n’auraient pas été superflus.
Nous avons notamment profité de cette visite pour aller nous promener en terres sancerroises, faire découvrir à Mr Papillon les charmes de ce vignoble, acheter quelques bouteilles et tester une petite table locale.

La table locale s’appelle « Le chat », un ancien bistrot de village transformé en resto de poche à la cuisine très savoureuse.

La carte est réduite et se « limite » à l’ardoise que vous pouvez voir, ce qui garantit l’extrême fraicheur de tout ce qui vous est servi.
La carte des vins et des bières est elle par contre particulièrement riche et variée, un bonheur pour amateur de vin!

En l’occurrence pour nous un petit Pouilly-Fumé délicieux.

Mr Papillon et moi étant de vrais chats, nous avons essayé de goûter autant de plats que possible. Pour les entrées et les plats, facile, chacun l’une des deux options au choix.
Par contre il a fallu sacrifier deux options de desserts qui avaient l’air assez terribles (j’ai BEAUCOUP maté les profiteroles tout chocolat lorsqu’elles sont passées près de nous, sublimes et garanties 85% de cacao je pense!).

A gauche le rouleau de printemps, à droite les rillettes de haddock. Les deux des tueries, chacun dans sa catégorie.
Saveurs exotiques, douces amères et croquantes pour le rouleau de printemps dont j’ai même aimé la coriandre (je fais partie du club de ceux qui trouvent que ça a un affreux goût d’eau de vaisselle) ; saveurs fumées et hispanisantes pour les rillettes. Miam!!

J’ai presque envie de vous laisser deviner quoi est quoi, car franchement à voir comme ça, pas évident de se dire que nous avons devant nous un parmentier et une blanquette.
Enfin en tout cas moi je suis restée perplexe 4 secondes devant ma blanquette.
Et bien en fait, si, ce tas de spaghetti dans cette jolie sauce verte (délicieusement acidulée) cache bel et bien une succulente blanquette de veau, joliment réveillée par les spaghetti, leur petit pesto d’herbes et les coques (j’ai mangé des coques!! dingue).
Quant au parmentier, point de de pommes de terres, mais de mignons petits légumes croquants et parfumés, et des miettes de crottin de Chavignol (petit fromage d’amour!).

Miam, miam, miam !!!!!!!!!

Et pour finir, un petit peu de fromage pas local du tout mais super bon, surtout avec sa petite sauce/compotée de framboises et un petit pot chocolat avec de la chantilly et des pistaches dessus, et des petits morceaux de poire cachés dedans.
Je salive rien qu’en y repensant!

Délicieux, délicieux, délicieux!!
Et avec ça un accueil adorable par la maîtresse des lieux (c’est son mari qui œuvre en cuisine) qui est aux petits soins avec chaque client.
La déco ne paie pas de mine (on voit bien l’ancien bistrot sous la déco pleines de chats rigolos), mais les tables sont jolies et soignées et on finit par se dire que ce bistrot vieillit drôlement bien avec un tel couple comme propriétaire.

Je vous mets les coordonnées en fin de billet, des fois que vous passiez dans la région. Il faut impérativement aller y déjeuner ou dîner… et réserver car c’est toujours plein!

On finit avec la tenue du jour!


Hyper casual, hyper confortable, mais c’est ce qu’il me fallait pour ce type de journée.

Ma cape et des chaussures de marche attendaient dans la voiture au cas où, mais le ciel a été de notre coté et il ne s’est mis à pleuvoir que sur la route du retour.

***********************************************
Le Chat
Place du Chat
(42, rue des Guérins – Villechaud)
58200 Cosnes sur Loire
tél: 03 86 28 49 03
Menu déjeuner entrée + plat + dessert + café: 22€

4 réflexions sur “Donner sa langue au Chat

  1. malgré un air certes un peu fatiguée (mais c’est parce que tu nous l’as dit, aussi, hein, peut-être… sinon on remarquerait même pas) tu es toute mimi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s