De si jolies Noces

Je crois pouvoir dire que j’ai grandi à l’Amour familial, au Nutella et sur un air de Mozart.

J’ai toujours vu un pot de Nutella dans les placards familiaux (ou dans les miens et ceux de ma sœur), même lorsque personne n’en consomme vraiment. Il est là juste au cas où, parce qu’une tartine de Nutella est une envie qui doit être satisfaite immédiatement.

Mozart… Mozart c’est la musique de mon enfance et le fond sonore de la maison de mes parents. Au moins dans ma tête.
Si on n’entend pas résonner du Mozart au moins une fois dans la journée dans la maison, c’est que ses propriétaires ne sont pas là.

Mozart c’est aussi le « WAM » (Wolfgang Amadeus Mozart) tant adoré de l’un de mes merveilleux professeurs de musique au collège.
Je lui dois de connaître un peu mieux ce cher Wolfgang et mon amour pour Jean-Jacques Goldman (oui, oui, oui, je sais…).

Bref, tout ça pour dire que Mozart (et Chopin) fait toujours partie de mon cadre musical aujourd’hui.
Sa musique me met de bonne humeur, me donne le sourire, me donne la chair de poule. J’adore.

Donc lorsque l’ai l’occasion d’aller écouter les Noces de Figaro à l’Opéra Bastille, je suis presque hystérique. Euphorique pour le moins.

Même si la représentation se fera en mode concert, à savoir sans les décors et la mise en scène.

L’Opéra Bastille est un lieu qui continue à m’impressionner. Garnier m’émerveille, Bastille m’intimide.
La salle possède un tel volume, on a une telle impression de vertige lorsqu’on est dans les gradins, que j’ai à chaque fois l’impression d’être minuscule et de ne pas être tout à fait à ma place.

Ça va finir par passer.

Jeudi soir j’ai passé 2h30 avec la chair de poule, le cœur battant au rythme de la musique, dans une bulle musicale parfaite.

Peu importe l’absence de décor et de mise en scène, la représentation fut très très belle, émouvante, drôle, amusante.

Les Noces ne vieillissent pas, le thème en reste très moderne, intemporel. Les hommes, les femmes, l’Amour et toutes les folies qu’il peut nous faire faire.

Si l’Opéra Bastille m’impressionne lorsque j’y pénètre, lorsque le spectacle commence je me sens chez moi. J’oublie où je me trouve et ne restent plus que la musique, les voix sublimes des chanteurs et la main de Mr Papillon autour de la mienne.

J’adore l’état dans lequel me mettent la belle musique, les tableaux de Claude Monet (on en reparle très vite), de belles photos, les mouvements gracieux d’un danseur ou le courage fou des acteurs sur la scène d’un théâtre. Le cerveau hypnotisé, le cœur qui palpite, les yeux qui s’écarquillent et le souffle un peu court de trop de belles choses.

Pourvu que cela ne change jamais.

3 réflexions sur “De si jolies Noces

  1. Puis-je casser les pieds 2 minutes en soulignant qu’on ne dit pas LE Nutella, mais LA Nutella (désolée, mais ça me choque autant que de dire: LE pizza!! -:)…

  2. ps: ah tu as reussi à aller voir l’expo Monet? nous on s’est « contenté » de Basquiat (et dejà, bonjour la foule…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s