Willy Ronis à la Monnaie de Paris

Il y a à peine un an disparaissait l’un des derniers très grands photographes du XXème siècle: Willy Ronis.
A presque 100 ans ce grand monsieur tirait sa révérence, juste après qu’une rétrospective lui ait été consacrée au Festival de Photo d’Arles.

Willy Ronis, Henri Cartier-Bresson, Brassaï, Boubat, Doisneau… autant de noms qui remplissent les étagères du salon chez mes parents, autant de livres feuilletés ou parcourus, séances de lectures bien souvent accompagnées par les explications sur les circonstances de la photo, sa lumière ou le matériel utilisé de mon Papa.

J’ai grandi dans une maison de photographes (oui Maman, toi aussi tu es une sacrée photographe!!) et de grands amateurs de photographie, et j’en ai hérité une vraie passion et fascination pour cet art.
Une belle photo peut me faire monter les larmes aux yeux, au même titre qu’un tableau de Monet ou certains morceaux de Mozart.

L’expo Willy Ronis à la Monnaie de Paris donc…
Pas une rétrospective, plutôt un bel hommage à ce grand monsieur, et l’occasion de nous montrer à travers ses photos quels étaient les thèmes ou les sujets qui lui étaient chers et nous expliquer – grâce à ses mots à lui – comment étaient nés certains clichés.

Photos prises à la volée ou avec une patience d’ange dans la rue, photos de son fils ou de son épouse (notamment la célébrissime photo de l’affiche), photos du monde ouvrier et industriel, photos de voyage, quelques sublimes nus… A travers une grosse centaines de photos, nous parcourons un peu de l’univers de l’artiste.

J’aime l’amour et le respect infinis que l’on sent dans chaque cliché, le petit goût pour l’absurdité ou le décalage des choses, la belle distance que l’appareil offre. J’aime son regard sur ses sujets et ses modèles.

Pour une fois Mr Papillon et moi avons parcouru l’exposition au même rythme, lisant ensemble les explications du maître.
C’est rare que nous contemplions une expo au même rythme, en général nous finissons toujours par nous séparer, l’un s’attardant sur certaines œuvres quand l’autre file vers d’autres, et vice versa.
Nous nous sommes extasié ensemble sur les mêmes images, admirant la poésie qui s’en dégagent, l’humour caché dans un recoin de l’image, et la beauté éternelle de Paris.

L’exposition a lieu à la Monnaie de Paris, quai de Conti (VIème) jusqu’au 22 Août, courez-y!

3 réflexions sur “Willy Ronis à la Monnaie de Paris

  1. Willy RONIS je l’adore, aussi bien le personnage que son travail. Je suis allée à cette expo : absolument géniale!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s