« Elle t’attend » – Théâtre de la Madeleine

Comme le disais la semaine dernière, c’est la rentrée théâtrale, et c’est donc le grand bonheur. Une pièce de théâtre chaque semaine, voilà qui rend mon mois de Septembre joyeux.

Ça et mon nouvel ami griffé Chloé, mais c’est une autre histoire.

Vendredi soir au programme: « Elle t’attend » la nouvelle pièce de Florian Zeller, mise en scène par l’auteur.

Depuis 3 ou 4 ans, Florian Zeller est l’auteur dont on ne veut pas manquer la pièce. « Le manège » nous avait enchantées ; « Si tu mourrais » laissées hypnotisées sur nos chaises, et « L’autre » perdues on ne sait où dans les méandres et les affres de la vie amoureuse.

« L’Autre » reste l’une des meilleures pièces que j’aie vues à ce jour. C’est donc avec impatience que j’attendais la nouvelle pièce de Florian Zeller.

Bon, et peut-être la chance aussi d’apercevoir dans un recoin de la salle son charmant minois.

Echec, cette fois-ci l’artiste est resté bien caché.

Sur l’affiche et sur la scène? Laetitia Casta, Nicolas Vaude, Bruno Todeschini. Entre autres.

Nicolas Vaude n’était pas dans les 2 dernières pièces que j’ai vues, mais il est un acteur fétiche de Florian Zeller. Il a joué dans « Le Manège » et dans « L’Autre » dans sa première mise en scène.
C’est un plaisir de le retrouver sur scène, il a jeu extrêmement intelligent, très juste, décalé. Il me fait penser à Xavier Gallais, autre jeune comédien bourré de talent et dont je guette toutes les apparitions sur scène.

Ces 2 acteurs ont maintenant une chose en commun, ou du moins une personne en commun: ils ont tous le deux joué avec Laetitia Casta.

Bon, et cette pièce alors?

Une déception.

Ça me fait de la peine de dire ça d’une pièce de Florian Zeller, mais vraiment, quelle déception!

Florian Zeller est un auteur de pièces finement ciselées, très bien écrites, véritables tourbillons qui font tourner la pièce aux spectateurs et les entraînent dans une folie douce, comme dans « Le Manège » ou « L’Autre ».

Là c’est bien écrit, mais pas de tourbillon, pas de folie douce, pas d’étincelles. Un texte plat, sans grand intérêt.

Florian Zeller est un metteur en scène qui sait souligner son texte par une mise en scène dingue, déroutante, qui met en valeur les revirements et les retournements de situation de ses pièces.

Et bien là, rien.
La mise en scène est basique, avec utilisation de quelques flashbacks attendus et sans surprise.

Qu’est-ce que je lui reproche à cette pièce?

Son manque de saveur, de piquant. On se doute du dénouement dès la première minute ou presque. On s’ennuie, on n’y croit pas ou peu. C’est fade. Mon dieu, Florian Zeller a réussi à faire quelque chose de fade, je n’aurais jamais cru écrire ça.

« Elle » nous annonce que Laetitia Casta joue l’amour fou et la passion.

Ah bon? Où ça??????

Je pense que c’est là que le bât blesse. L’interprétation.

Heureusement que Nicolas Vaude est là car ce n’est pas avec le reste de la distribution qu’on va s’exciter. Malheureusement.
Le beau Bruno Todeschini manque de conviction et de présence. En même temps c’est lui qui se barre et qu’elle attend. Ceci explique peut-être cela.
Mon dieu mais c’est ça, ce manque de présence est calculé en fait. Non?
Bon bein non alors.

La maman, la soeur et le gendarme sortent du même tonneau. Dommage.

Le papa s’en sort un poil mieux, mais il a un rôle finalement assez sympa, jouer Alzheimer sur scène doit être assez réjouissant: des répliques à côté de la plaque qui font sourire le public et pas de souci avec les trous de mémoire, c’est le rôle qui veut ça.

Et Laetitia Casta?
Hum, disons qu’Ondine est un bon registre. Et qu’elle est très belle (les costumes ou leur absence permettent d’en avoir la confirmation pour ceux qui en douteraient).
Pour le reste…la passion est bien tiède, la folie bien sage, et le jeu très exagéré. Une vraie déception.

A la décharge des comédiens et de l’auteur, jouer au Théâtre de la Madeleine est tout sauf facile. Le public de ce théâtre me donne de l’urticaire.

Il est insupportable. Aussi mal élevé que bourré de pognon et en manteau de fourrure et ce n’est rien de le dire.
Ça jacasse à chaque passage au noir. Ça commente chaque scène. Ça applaudit au mauvais moment. Et ça essaie de s’assoir sur vos genoux, enfin ceux de Philomène.

Zeller devrait continuer à présenter ses pièces rue de la Gaîté ou à la Comédie des Champs. Il lui faut des publics jeunes, curieux, amateurs de textes originaux et un peu perturbés.

Une soirée loin d’être aussi réussie que la première vous l’aurez compris. Nous sommes reparties toutes déçues et dépitées.

Et aujourd’hui encore je suis toute chafouinette, je déteste voir un auteur que j’adore se planter. Vivement sa prochaine pièce!!!!

4 réflexions sur “« Elle t’attend » – Théâtre de la Madeleine

  1. Anne,
    Merci pour votre commentaire qui me paraît honnête.

    Les deux comédiens que vous suivez avec attention sont remarquables de créativité, passion pour leur métier et leur art. Rares.

    C’est très agréable, très, de rencontrer sur la toile des commentaires proches des miens. 😉

    Espérons que Monsieur Zeller reverra vite sa mise en scène pour offrir cet automne un spectacle plus attachant.

    Mon souhait : vous lire encore.

    Bonne route.
    Christiane

  2. Bonjour Christiane,

    Un grand merci pour votre commentaire. J’aime de plus en plus le théâtre et ai la chance de pouvoir y aller souvent, donc cet hiver vous devriez pouvoir lire un certain nombre de billets à ce sujet sur ce blog.

    Prochain billet: « Des gens » vu hier soir au Théâtre du Petit Montparnasse. Un vrai régal!!

    Au plaisir d’échanger avec vous sur le théâtre ou d’autres plaisirs culturels.

    A bientôt

  3. OK !! pour le théâtre : moi aussi j’ai attrapé le virus depuis deux petites années et cela va en augmentant…

    A vous lire,
    vos aventures avec Philomène et Super Mario.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.