La compagnie des spectres

La pièce commence par un sursaut de l’assistance lorsque ce qui paraît être un mannequin s’anime soudainement et se lève brusquement. Nous sommes dans un petit appartement de banlieue encombré d’objets amochés, de vieux livres, de vieilles photos, de souvenirs… de spectres. Louisiane y vit avec Rose, sa mère. Un huissier est présent pour opérer une saisie avant une probable expulsion. Les deux femmes vivent quasi recluses, enfermées dans les souvenirs de Rose, en 1943, année où son frère est mort exécuté par des miliciens. Si Louisiane est une petite souris effrayée face à l’huissier qu’elle essaie d’amadouer, Rose nous apparaît perturbée (c’est le moins que l’on puisse dire!) avec ses références constantes au maréchal Pétain (devenu Putain et représenté d’une manière aussi hilarante que terrifiante), Darnand (dont Rose pense que l’huissier est un envoyé… pauvre huissier, il le paie cher!)  et les habitants du village d’origine de la famille. Puis la grand-mère entre dans la danse et l’on découvre

read more La compagnie des spectres

« Des gens » – Théâtre du Petit Montparnasse

Prenez un photographe-réalisateur-touche-à-tout de talent. Ajoutez une comédienne-réalisatrice-metteur-en-scène très douée. Accompagnez d’un jeune comédien brillant Et bien vous obtenez « Des gens », une pièce à courir voir au théâtre du Petit Montparnasse. Le photographe-réalisateur un peu touche à tout de talent c’est Raymond Depardon. La comédienne-metteur en scène (elle a ici les 2 casquettes), c’est Zabou Breitman. Le jeune comédien brillant c’est Laurent Lafitte…dont je n’ai pas réussi à trouver un seul vrai portrait sur le net, damned! Le sujet? Pas facile. Potentiellement casse-gueule même.