La jupe pou-pou-pi-dou

Jupe Tara Jarmon ; t-shirt Petit Bateau ; sandales Bruno Frisoni ; manchette Adeline Affre En rentrant de vacances j’ai eu une brève crise de jupes longues. Je ne sais pas d’où cette lubie m’est venue, mais j’ai eu envie de vêtements plus élégants, moins « je m’en foutistes » que mes panoplies de vacances. C’est donc assez naturellement que j’ai eu envie de ressortir cette jupe initialement achetée pour un mariage et portée avec un top en soie assez exubérant et des salomés en cuir vernis très classiques. J’en adore les multiples jupons et l’ampleur légère qui la font danser autour des jambes à chaque pas et s’envoler au moindre souffle d’air. Elle est donc parfaite lorsqu’il fait chaud mais que l’on veut garder un peu d’élégance rétro. Un t-shirt tout simple pour la « déshabiller » un peu, de belles sandales bijoux pour allonger la gambette et ma manchette préférée et le tour est joué.

Une robe, trois paires de chaussures…

Ou ma théorie de « ce sont les chaussures qui font toute la tenue ». Nous avons donc une robe signée Zara et surnommée « les nymphéas sous acide » qui n’a pas besoin de grand chose pour produire son petit effet (elle aime les rayures, mais ce n’est pas le sujet du jour). Et nous avons tous ses copains souliers: du plat un peu funky, de l’escarpin très classique et chic et de la sandale gentiment frappadingue qui a elle aussi pris un petit cachet d’acide. Seuls les vêtements se droguent chez nous. Le chat aussi. Probablement. En cachette. Cette chatte est hystérique. Passons. Donc la robe et ses copines chaussures. Et bien ce sont elles qui font tout le boulot, changeant tout ou presque en 2 secondes. Trop fortes les pompes!! La ballerine c’est mignon, c’est frais, c’est exactement ce qu’il faut pour cavaler comme un cabris et faire des kilomètres en restant jolie et souriante. En fait cette tenue aurait pu

read more Une robe, trois paires de chaussures…

Neon shoes #1

L’épineux cas de la chaussure couleur néon. Tellement Spring-Summer 2012 et puis s’en va. Tellement casse-gueule. Tellement désirable. Surtout lorsque l’on tombe sur ce genre d’image: Évidemment il est hors de question de mettre 400€ dans une paire de souliers à la couleur si étrange. Évidemment il est hors de question de les porter ainsi, je n’ai ni la silhouette, ni l’envie, ni le lieu où porter mes escarpins de la sorte. Mais je note le petit chemisier sage et le reste des couleurs (ou non couleur) de la tenue, et ça je sais faire. La tenue qui dit « Regardez-moi dans les pieds, j’ai dit les pieds », ça me parle! Parce qu’il demeure que vraiment j’adore les chaussures flashy, fluos, et extrêmement voyantes. Les possibilités de décalage sont grandes et c’est vraiment quelque chose qui m’amuse. Des paires de chaussures jaune et rose fluo sont donc entrées dans mon shoesing. En escarpins et en sandales, parce qu’un jour il fera

read more Neon shoes #1