Mon pull franco-espagnol

Nous voici revenus en France, mais encore un peu en vadrouille, le temps de récupérer Shali-chaton et de faire des bisous à mes parents qui partent randonner 2 semaines au Népal. J’ai encore plein de choses à vous raconter sur l’Andalousie, mais pour cela il va falloir que je prenne le temps de me poser un peu. Comme je le tweetais mardi… http://twitter.com/#!/MissNahn/status/47675983570014208 Complètement débile, mais le pull est très beau et me va plutôt pas mal.

Au pays de Bambi

Semaines de dingue, la suite. Toujours autant de boulot. De plus en plus même puisqu’en ce moment il est fait en anglais et que cela rajoute – l’air de rien – pas mal de fatigue. J’ai perdu mon entraînement, et retrouver mon vieux rythme professionnel d’antan ne se fait pas sans peine. Je vis mes journées sans pause (dieu que je déteste commencer la journée sans mon mug de thé géant!) et ayant du mal à faire une pauvre pause pipi (on rêve!) Le pire c’est que j’adore ça. Expliquer, montrer, ré-expliquer, échanger, débattre, décortiquer, démonter, remonter les outils et les process avec mes copains de partout en Europe m’éclate. Les journées sont tellement denses qu’elles me laissent sur les genoux, mais elles passent aussi trop vite.