Revoir l’Ecosse

Il y a certains films dont on se dit qu’on n’arrivera peut-être jamais à les voir dans le confort d’une salle de cinéma. Le timing n’est jamais bon: séances trop tôt, trop tard, trop de boulot, pas assez de soirs de libre, voire séances complètes quand vous pointez le bout de votre nez (y compris dans la 10ème semaine de présence du film sur les écrans… 10 semaines, bordel!!!!! Laissez-moi entrer!!). Et puis au détour d’un achat de pull en poils de chèvre qui a réussi, un samedi après-midi dans ce haut lieu de terreur incarnée pour votre servante (les Champs Elysées pour ne pas les nommer) vous vous trouvez devant le George V (le cinéma, pas l’hôtel :-)), une heure avant la prochaine séance (qui n’est donc pas encore complète, miracle!). Achat de billet, un Perrier et une crêpe au sucre (T’as d’la pâte? T’as du suc’?… Pardon je m’égare) nous étions installés au 3ème rang d’une salle grande

read more Revoir l’Ecosse

Bond, James Bond

Il y a quelques jours Mr Papillon et moi avons été passé la soirée avec l’ami James. Bond. James Bond. Of course. La dernière fois que nous l’avions vu il était dans un sale état. La demoiselle dont il était amoureux (miraaaacle!!) venait de mourir, il était à ramasser à la petite cuillère et de fort mauvaise humeur. Bon(d), comment dire? Niveau humeur ce n’est toujours pas ça, il est toujours méchamment furieux et pas à prendre avec des pincettes. Ni des moufles, ni rien du tout. Shali quand elle est privée de jambon. Vous voyez? Bon, trêve de plaisanteries nulles sur James et Shali, « Quantum of Solace » démarre juste après la fin de « Casino Royale » et on retrouve James un peu perdu entre chagrin et haine immenses pour la belle Vesper. Si l’histoire est bien une suite, le film est lui très différent. On oublie le glamour, le luxe, l’espèce de sérénité et l’amour de « Casino Royale » et on

read more Bond, James Bond