Smoking… black or white?

Il y a des vêtements qui attendent très longtemps avant de sortir des penderies. Genre des mois. De longs mois. Parce qu’il n’y a rien à faire, ils ont beau être beaux, très beaux, parfaitement coupés, nous faire briller les yeux quand on les croise dans son dressing, et bien l’inspiration pour les porter ne vient pas. Aucune idée de comment et avec quoi les porter. Enfin… pas les chaussures. Pour mes chaussures je sais toujours, et d’une manière générale je pourrais presque oser n’importe quelle paire avec mes vêtements. Parce qu’elles changent tout à chaque fois ou presque.

Une tenue complètement noeud-noeud

Et je ne dis pas ça uniquement à cause de la ceinture. Elle est très jolie cette ceinture, nous sommes bien d’accord. Je l’adore. Par contre quelle chianlie à utiliser! Elle se ferme par 4 petits boutons… dans le dos. Je vous laisse donc imaginer la scène lorsque l’envie vous prend de visiter les little girls’ rooms: défaire les boutons, sortir partiellement la ceinture des passants du pantalons… et rebelote pour tout remettre. Durée du pipi: 15 minutes. Limite si les gens n’envoient pas des secours pour voir si vous n’êtes pas coincée dans les toilettes. Mais passons sur ces bêtes détails pratiques, il faut souffrir pour être jolie paraît-il 🙂

Aller plus loin avec le sac postal

On va y arriver, on va y arriver… Remarquez on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir essayé. En beige, en bleu, on peut dire que la bête nous donne du fil à retordre. Pour la beige, je crois que Bali a démontré haut la main que la bestiole était domptable et portable. Pour la bleue, peut mieux faire, mais pour ça on va attendre que des chaussures en peau aient le droit de sortir à nouveau, mais j’ai trouvé une solution qui me plaît bien. Restait la beige à mettre à ma sauce. Je crois que j’ai trouvé ma solution grâce à une paire de chaussures reçues de chez Anthropologie. Je n’ai pas le talent de notre Bali, que ce soit clair, mais cette solution me plaît et a le mérite d’être chaude et confortable. Robe Gat Rimon Veste Monop Strapped shoe-boots All Black chez Anthropologie

Purple legs

Ah les petites robes en laine bouillie Gat Rimon… Très très mignonnes sur le papier, beaucoup plus difficiles à adapter dans la réalité. Premier défaut, comme l’a dit très bien notre Bali nationale, elle nous fait un peu ressembler à un sac postal (surtout sa version beige). Elle est ample, super ample.