Certains univers

Peut-être faut-il y lire mon manque de vraie culture cinématographique: j’aime tout particulièrement les réalisateurs qui possèdent des univers très forts. Almodovar, Burton, Mendes, Anderson, Allen, Ozon comptent parmi mes réalisateurs favoris. En deux semaines nous avons été gâtés: le dernier James Bond, puis ce week-end les derniers films de Wes Anderson et de François Ozon à l’occasion du festival Telerama dans notre bien aimé Mac Mahon. Nous avons commencé vendredi soir – après ma si longue semaine de boulot – par « Moonrise Kingdom » de Wes Anderson dont j’aime tellement le monde et l’image si décalés, si poétiques, si délicatement frapadingues. J’attendais avec impatience de voir à quoi ressemblait son île de New Penzance, ses sixties, ses pré-ado amoureux, son art de la fugue, son royaume au lever de la lune. Je n’ai pas été déçue, le film est une merveille que j’ai adoré de la première (au son de la « Postcard to Henry Purcell« ) à la dernière minute. C’est

read more Certains univers