L’étoile qui aimait le lion*

Comme le dit la 4ème de couverture, « l’histoire semble connue ». La liaison entre le plus célèbre président des Etats Unis et la plus célèbre star du cinéma américain. Les rencontres plus ou moins discrètes de JFK et Marilyn, Marilyn chantant « Happy birthday mister president » dans une robe ne cachant rien de sa silhouette incendiaire, en effet ça nous connaissons. Mais le contexte de cette liaison, son environnement, ses conséquences, tout cela l’est beaucoup moins. Tout cela est beaucoup moins glamour aussi. Dans son ouvrage très documenté (la bibliographie est conséquente) François Forestier prend le parti de raconter ce qu’il y a sous l’épaisse couche de paillettes et de rêve de cette histoire et de cette période aux États-Unis. Et bien ce n’est ni très beau, ni très reluisant. Et ça ne fait pas rêver. Retirer leurs paillettes et leurs habits de lumière aux idoles et vous obtenez des Hommes. Avec leurs névroses, leurs psychoses, leurs défauts, leurs vices, leurs peurs,

read more L’étoile qui aimait le lion*