Confession inachevée d’un sex symbol

DU sex symbol absolu devrais-je dire. Y a-t-il eu plus « glamourous », incroyablement sexy, inoubliable et divine que Marilyn Monroe? Je viens d’achever sa « Confession inachevée », écrite avec l’aide de Ben Hecht et mise en image par Milton Greene. Livre étonnant et intéressant après les « Fragments » de l’an dernier qui m’avaient laissé l’impression d’une tentative de nous présenter une Marilyn hautement intellectuelle et sprirituelle. Si Marilyn semblait soucieuse de se cultiver, curieuse d’apprendre et d’une sensibilité à fleur de peau, je n’arrive pas à lui associer le mot d’intellectuelle. Curieuse et avide d’intelligence sans aucun doute, intellectuelle me paraît excessif.