Soldes, soldes, soldes

Le mariage a des conséquences et des effets inattendus. Si si.

Tant qu’on est célibataire à Paris, à moins de gagner au Loto ou d’avoir un oncle en Amérique, la perspective d’acheter son logement peut rester assez floue voire hypothétique. Surtout quand on aime les chaussures.
Ce fut très longtemps le cas pour moi et mon petit studio douillet à loyer confortable. Économiser pour un futur appartement, bien sûr, mais on ne va pas s’énerver non plus. « Je verrai quand je serai 2 » était ma réponse préférée à la question de l’achat de mon propre nid.

Et puis voilà, un certain Papillon est entré dans ma vie et il s’est trouvé qu’il était ma moitié, mon pot d’orange, ma moitié de couvercle.
Tant que nous vivions ensemble et n’étions « que » fiancés, cette histoire d’appartement à nous un jour est restée relativement abstraite. Assez pour que je ne change pas mes habitudes de cigale percée (je revisite les proverbes aujourd’hui, faut pas chercher) malgré tout.

Et pif! depuis le 6 Juin un truc a changé. Damned!
La cigale veut reboucher ses trous et fermer son porte-monnaie. Ou du moins l’ouvrir beaucoup moins.

Zut, flûte, parachute, il y a quelque chose de pourri au royaume du Shopping.

C’est donc en espèces sonnantes et trébuchantes et en m’interdisant de sortir ma CB bien-aimée que je suis partie faire les soldes.
Et bien ça fait tout bizarre!

D’un seul coup j’ai découvert les bonheurs de la sélection, de la comparaison, du choix, et du sacrifice sur l’autel des finances.
Et bien ce n’est pas si mal puisque tout ce que j’ai acheté me plaît énormément (et me plaisait déjà en Février lorsque les collections sont sorties), est porté et sera gardé.

La seule chose étrange est de constater que cet été ne m’a vraiment plue que la collection Comptoir des Cotonniers.
Vraie razzia dans la boutique de l’avenue des Ternes, un peu perdue loin des Maje, Minelli, Gap & co, mais tellement agréable puisque très calme.

IMG_0230

L’exception qui confirme la règle?

La marinière Naf-Naf, en gris, qui m’attendait bien gentiment, toute seule au milieu des jupes. Elle avait dû se cacher…

2 réflexions sur “Soldes, soldes, soldes

  1. en effet, tu es un peu CDC addict! moi aussi, mais plutot pour leurs pompes (j’ai 2 paires de botes de chez eux, 2 paires d’escarpins, 1 paire de sandales…) et LEUR sac de cet été..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.