Marie-Antoinette au Grand Palais

Marie_Antoinette___affiche_expositionVoilà bien longtemps que je n’ai pas été voir une expo. Manque rattrapé hier soir avec Holly puisque nous avons passé presque 2 heures dans l’exposition « Marie-Antoinette » au Grand Palais.

Cela faisait aussi bien longtemps qu’une exposition ne m’avait pas autant éblouie. Elle retrace en 3 grands thèmes et en 300 pièces la courte vie de la reine de France la plus connue, la plus adulée, la plus détestée.

On commence l’exposition en découvrant l’enfance et l’éducation de la reine, d’abord à Vienne au sein de sa famille, puis ensuite en France, par des « cours par correspondance » envoyés par sa mère.
Par éducation il faut comprendre son apprentissage des langues étrangères, de la peinture – on voit dans l’exposition des oeuvres attribuées à la jeune archiduchesse – de la musique, de la politique, mais aussi son éducation de  femme et épouse – qui est seule responsable de la félicité de son mariage – et bien sûr de ses devoirs de reine.

On découvre une jeune fille ravissante, visiblement gentille et douce, mais aussi très insouciante, très « adolescente moderne » comme l’a très bien fait remarquer Holly. A 14 ans Marie-Antoinette préfère monter à cheval, se promener et danser à apprendre le français ou s’intéresser à la politique étrangère, quoi de plus normal à cet age?

On découvre également les dessous d’un mariage royal grandiose et très chorégraphié, codé, pensé et étudié.
En parlant de choses étudiées et pensées, il y a le souci de l’image de Marie-Antoinette. Elle fera réaliser des dizaines de tableaux et de bustes avant d’être satisfaite du résultat et du message transmis. Les stars hollywoodiennes et autres grands de ce monde n’ont rien inventé en termes de contrôle de l’image.

Marie_Antoinette_au_pianoforte_par_Franz_Xavier

Cette première partie de l’exposition se déroule dans un superbe décor digne d’un palais viennois, tendu du bleu, décoré des armoiries de la reine, au son des violons. C’est superbe, impressionnant et assez solennel.

Marie_Antoinette_Petit_trianon_Cristiano_Mangione_RMNViennent ensuite les années passées à Versailles. L’exposition recrée en partie le décor dans lequel la reine a vécu en nous présentant toute une série d’objets familiers – chaises, bureau, tables d’appoints, vaisselle, objets décoratifs, échantillons de tissus – ayant appartenu à la reine ou à son entourage.

On se promène ici dans un véritable décor digne des opéras que la reine faisait jouer au Petit Trianon – et dont on voit de vrais décors d’époque. Nous sommes accompagnés de chants d’oiseaux, l’atmosphère est douce, poétique, romantique, bref nous sommes hors de la réalité…comme semblait l’être Marie-Antoinette. Sa vie n’était que parties de chasse, promenade dans le parc de Versailles, amusements avec ses amis proches, parties de campagne, feux d’artifice et jeux. Elle n’avait probablement aucune idée de ce que vivaient ses sujets.

Ces années sont aussi les années de la maternité pour la reine, qui prenait son rôle de mère très à coeur et très au sérieux. Elle s’est beaucoup occupée de ses enfants qui ont été l’une des grandes priorités de sa vie.

Illumination_du_Belv_d_re_Claude_Louis_Chatelet_1781

Ces années d’insouciance ne durent en réalité pas très longtemps, la révolution approche, les Français n’aiment déjà plus leurs roi et reine.

Sur le chemin des années noires dont l’entrée est marquée par un spectaculaire miroir brisé, on passe par la salle où sont présentés les magnifiques toiles de Mme Vigée Le Brun, portraitiste officielle de la reine. On y découvre le portrait officiel de la reine en grand costume de cour, ou le portrait à la rose, version validée et version non validée, le portrait de Marie-Antoinette avec ses enfants…Ces toiles sont magnifiques, la reine superbe. Elisabeth Vigée Le Brun a visiblement su embellir son modèle sans lui faire perdre ses traits ni le caractère de son visage. Cette grande pièce est un régal pour les yeux.

Marie_Antoinette_par_Elisabeth_Vig_e_Le_Brun

Dans cette salle est également présentée une réplique du collier qui donna lieu à « l’affaire du collier de la reine ». La pièce – en 2 parties – est hallucinante…je vous laisse juger sur photo:

R_plique_du_collier_de_la_Reine

Des diamants par milliers, des diamants énormes et des perles…ça fait briller les yeux de toutes les visiteuses!

On entre ensuite en plein dans les années noires, les caricatures, les quolibets, les pamphlets – parfois d’une violence inouie – les insultes. La reine est haïe et considérée comme la responsable de tous les maux du pays.
La grande salle très sombre dans laquelle sont présentées les dernières pièces de l’exposition et de la vie de Marie-Antoinette – une chemise, un missel, des mèches de cheveux – est sinistre et triste. Sur les murs sont inscrits des extraits de lettres de la reine à ses proches. Ce sont les mots d’une femme, d’une mère intelligente et qui a conscience de ce qui va se produire et – chose que j’ai trouvée très touchante – n’appelle pas à la vengeance ou à la haine, bien au contraire.
On termine l’exposition en lisant les derniers mots de Marie-Antoinette à ses enfants, et on se dit qu’en effet ses enfants ont certainement été l’essentiel de sa vie.

La scénographie de cette exposition joue pour beaucoup dans le plaisir que l’on prend à la parcourir. Tout est beau et très bien mis en valeur. Comme toujours il vaut mieux aller voir cette expo tôt un matin ou tard le soir pour éviter la foule car il y a beaucoup de petites pièces présentées et on ne peut les voir qu’en collant le bout de son nez sur une vitrine.
Les « goodies » créés autour de l’exposition et en vente dans la boutique du Grand Palais sont eux aussi très réussis. Personnellement je me suis lâchée sur les cartes postales et autres marques-pages qui sont tous ravissants. Les amateurs pourront s’offrir nombre de livres, le DVD du film de Sofia Coppola, des foulards, des bijoux, des coussins, etc.
Et en bonus on peut même s’acheter des macarons Ladurée qui a – pour l’occasion – rapatrié son petit carosse à macarons du Printemps au Grand Palais. Miam!!

Pour terminer, j’ai trouvé en surfant un peu un très joli site dédié à l’expostion, il donne un bon aperçu de ce que l’on voit au Grand Palais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.