Fan club

Pour mes chaussures. J’exagère beaucoup en disant cela, mais disons que mes souliers occasionnent assez régulièrement des échanges parfois étonnants avec les gens que je croise. « Vos chaussures sont très jolies » est le commentaire le plus récurant. Il est en général suivi d’un sourire jusqu’aux oreilles et de joues rouge pivoine de l’heureuse propriétaire des dites chaussures. « D’où viennent vos chaussures? » Est la question la plus fréquente. Re-sourire, re-joues roses, et en général les échanges de bonnes adresses suivent. Le 5ème étage du Printemps est le lieu de prédilection pour ce genre de conversations. Et puis il y a les cas qui font rire. Comme celui de cette très classique paire d’escarpins noirs signés Pura Lopez. Ils sont beaux je suis d’accord mais de là à susciter ce qu’ils ont suscité… Un soir d’hiver, pas très tard. Je suis en train de baver devant la vitrine de feu la boutique de Stéphane Kélian au Rond Point des Champs Elysées (aujourd’hui

read more Fan club

SF shopping

Suite et fin. Après la razzia de papier, un peu de shopping fringues. Un peu parce que je suis partie en me disant que je devais être raisonnable en la matière. Mon portant à vêtements menace chaque jour un peu plus de s’effondrer. L’armoire déborde et menace de ne plus se fermer. On dirait donc que j’ai largement trop assez de fringues pour tenir quelques mois (non, pas années, faut pas pousser non plus). Et il y a pourtant un plein carton de fringues qui attend sagement le passage de la Croix Rouge. Idem de chaussures. Bon, back to San Francisco. Shame on me, l’essentiel de mes emplettes s’est fait chez H&M. Bein oui. J’ai des excuses aussi. A San Francisco – et c’était déjà le cas à New-York – les magasins sont très spacieux, bien aérés, et surtout bien rangés, avec du personnel totalement adorable et disponible. Et d’un coup ça vous change le H&M. Bon, la suite de

read more SF shopping

Rose ou bleu, pourquoi choisir?

S’il y a quelque chose que j’aime dans les amitiés féminines c’est lorsque nous nous réunissons toutes chez l’une d’entre nous avec nos fringues chéries mais plus portées et que nous essayons de leur trouver une nouvelle propriétaire. D’un seul coup nous avons à nouveau 15 ans et l’après-midi se passe entre fous rires, gateau au chocolat et renaissance de fringues que nous pensions perdues. La semaine dernière mon amie Virginie nous a laissé envahir son salon, sa salle à manger et sa chambre de nos valises de fringues (oui oui, valise!!!!) en quête d’une nouvelle penderie et d’une seconde vie. Une montagne de robes, jupes, pantalons, petits tops, ombres à paupières, bijoux, petits sacs à reloger! Nous nous sommes bien amusées.