Doris Darling

« Peggy? Elle te congèle un homme à vingt pas ; tu n’as pas vu la petite lumière quand elle ouvre la bouche? » Après le plaisir d’être invitée au cinéma, voici le plaisir de l’être au théâtre. M’offrirait-on des chaussures ou des sacs, je n’arriverais probablement pas à la accepter, mais des places ou des entrées pour des manifestations culturelles, là je suis euphorique et tellement ravie de pouvoir partager ça avec vous! « Doris Darling » n’a rien de classique, trèèèèèèès loin de là. AbFab meets Voici, le tout sous une plume britannique acide comme eux seuls savent le faire. C’est trash, déjanté, vulgaire et grossier comme il faut, mais surtout hilarant. Texte tellement jubilatoire que je l’ai acheté en sortant du théâtre et que je rie toute seule dans le métro en le lisant. Comme Mr Papillon je trouve que les musiques d’introduction entre les actes étaient trop fortes voire pas indispensables, mais Marianne Sergent m’a tellement scotchée et fait hurler

read more Doris Darling