Des chaussures tout droit sorties d’un rêve

Mardi après-midi j’ai assisté à quelque chose de rare: j’ai vu 6 personnes – blogueuses pour être précises – réaliser un rêve. Et pas n’importe quel rêve: créer leur paire de chaussure et la voir commercialisée par une grande enseigne du secteur, à savoir André. Je crois qu’elles ont toutes commencé par avoir la sensation de s’être pris un piano sur la tête et qu’on leur faisait une sacrée blague lorsqu’on les a contactées pour ce projet. Pour preuve? Elles ont toutes les yeux pleins d’étoiles quand elles racontent cette folle aventure. Qui sont ces demoiselles? Vous les connaissez forcément un peu: Balibulle, Mimnor, Coline, Walinette, Violette et Miss Glitzy. Ce sont elles les 6 mousquetaires de l’escarpin à qui André a donné carte blanche pour qu’elles créent LEUR paire de chaussures, à décliner dans différentes couleurs.

C’est dans la poche

L’année dernière j’avais l’habitude d’appeler cette adorable petite robe faussement vintage ma robe-sac, pour me moquer gentiment de l’appelation robe-housse. Je l’adore cette robe trouvée pendant les soldes chez H&M, juste avant de partir à New-York. Bon, j’avais été très déçue de trouver la même chez H&M à New-York, mais ce sont les affres de la mondialisation modesque. Ce matin après que je l’ai enfilée, je me suis empressée de la montrer à Mr Papillon qui m’a dit « oh c’est mignon, on dirait un kangourou« . La faute aux 2 énormes poches qui font tout le charme de cette robe. Ca m’a bien plu, du coup nous passons de la robe-sac à la robe-kangourou…bon safari! Robe H&M ; escarpins André ; collier Mr Papillon ; ongles roses Lancôme (il est fantastique!)

Le look du jour: chouchous

C’est un look de chouchous: robe chouchou ; escarpins chouchous ; bijoux chouchous ; sac chouchou…et même chat chouchou. Rien que ça! Robe Bel Air ; escarpins André ; sac Givenchy ; bijoux Accessorize ; chat perso Cette tenue est hyper confortable, passe aussi bien au bureau que le week-end pour faire du shopping, c’est ma nouvelle panoplie. Ca change de mes éternels jean+blouse+talons aiguilles.

Compter fleurette…

On devrait interdire Monop’ aux fashionistas et autres modasses. Ces magasins sont des pièges à filles et à carte bleue: je ne compte plus le nombre de blouses, tops, jupes et autres petites vestes achetés chez eux en même temps que du lait, mon corn flakes ou les croquettes de Shali. En voici un exemple, avec des fleurettes jolies jolies Blouse Monoprix ; jean Replay ; escarpins André ; bijoux N2 Vous noterez par la même occasion l’une de mes dernières acquisitions chaussure: mes peep-toe multicolores et vernies. Je les adore!