Souvenirs de l’été: quelques jours en Russie

IMG_7335

Reprise des activités sur ces pages après quelques semaines de pause estivale.
Il faut dire que le décès de Mamie fin Juillet m’a fortement poussé à faire un break. Pour me recueillir, pour me remettre sur pieds. Un immense merci pour vos petits mots ici ou ailleurs, ils m’ont fait un bien fou, petites caresses sur la joue ou main posée sur l’épaule dans les moments où les larmes prenaient le dessus.

Je reviendrai sur la merveilleuse semaine passée à Saint-Chély-du-Tarn, mais j’ai envie de commencer par partager mes impressions russes et moscovites.
Le boulot m’a fait découvrir la Russie, le temps d’un saut de puce à Moscou et Yaroslav histoire de rencontrer une équipe nouvellement recrutée et visiter quelques entrepôts (ma grande passion professionnelle).

Que vous dire de cette visite? Que je me suis plus sentie dépaysée à Moscou qu’à Singapour ou en Malaisie.
L’impression d’ailleurs a été encore plus forte que dans tous les pays que j’aie pu visiter jusqu’à présent.
Dans cette ville qui ressemble aux grandes capitales occidentales… mais en fait non et face à ces gens si semblables à nous… mais en fait toujours pas, on réalise qu’un monde – et surtout sa conception – nous sépare.
Cette impression de proximité toujours immédiatement contredite est déstabilisante. Si aujourd’hui on y trouve les mêmes boutiques de luxe ou les mêmes fast-food que chez nous, nous devons nous souvenir qu’il y a 25 ans ce n’était pas le cas et que nos hôtes ont grandi dans un pays communiste notoirement fermé et où on avait souvent faim et froid.
Cela laisse des traces.

Le pays s’ouvre certes, mais nous sommes encore très loin de ce que nous connaissons dans la plupart des pays du monde, et sans surprise les Russes ne sont pas habitués à l’altérité, en ont probablement peur. De manière très crue cela signifie que xénophobie et racisme sont ici "normaux".
Et la Russie de 2014 continue à rêver de grandeur et de puissance, on y aime les chefs puissants et cela se sent dans les rapports d’affaire et professionnels. Voilà qui est surprenant et désarçonnant.

L’autre grande impression qui reste de ce voyage est l’envie de revenir découvrir ce pays.
Je ne suis pas sûre que j’en trouverai les habitants beaucoup plus attachants – les visages sont neutres et indéchiffrables, leurs propriétaires sur la défensive – mais je sais que les paysages, les villes et surtout les magnifiques églises à dômes multicolores et dorés m’ont plu et me plairont encore davantage en ayant le temps de les explorer tranquillement.
Ah le bonheur de se sentir "ailleurs" et tellement "autre"….

Images!

<Cliquez sur les images pour ouvrir la galerie et les voir en grand>

PS: La cuisine russe n’est pas vraiment russe, tous les plats que vous voyez ici sont en fait ukréniens. Roboratifs et riches mais délicieux!

Notes de voyage: Madrid

♥️ C’est tellement triste une autoroute vide. Désolée et silencieuse, elle n’emporte personne.

♥️ Rassurez-moi: les tapas sont classées au patrimoine mondial culinaire de l’humanité?!!

♥️ Revenir dans le même hôtel un an après, avoir un fou rire en repensant à la soirée beaucoup trop arrosée d’alors.

♥️ Découvrir Madrid. Enfin. Avoir un coup de cœur et vouloir y revenir avec mon Mr Papillon de mari.

♥️ Entendre le mot "crisis" 200 fois en 72h et songer pendant 1/4 de pouillème de seconde au suicide par overdose de tapas.
Se dire que vraiment nous râlons la bouche pleine, nous pauvres Français qui manifestons pour les poneys clubs et avoir le droit de continuer à produire de la merde n’importe comment (oui c’est à toi que je parle le Breton à bonnet écossais).

Notes de voyage: Düsseldorf… Encore

♠️ Les avions de 7:40 remplis de messieurs cravatés très très sérieux.

♠️ Continuer à adorer la sensation du décollage après tout ce temps et tous ces vols.

♠️ Se promener sur l’ouate grise.

♠️ Regarder un ami avion s’envoler en même temps que nous et partir vers d’autres destinations. Bye bye buddies!!

♠️ Voir le soleil se réveiller, se lever et enflammer le ciel… Et avoir la gorge nouée par l’émotion devant la magie de ce spectacle.
Se dire que peu importe cette journée et le réveil beaucoup trop tôt, la féerie d’un lever de soleil un matin d’hiver valait bien ça.

♠️ Air France sert toujours des croissants. Y a-t-il plus gentil que ça à 7h du matin?

♠️ "Fuel to fire" d’Agnes Obel est la bonne bande son d’un soleil qui sort des nuages.

♠️ Cette manchette La Contrie, cette manchette… LOVE!

Notes de voyage: Düsseldorf

IMG_2769

♣ La folie "burgers" n’est pas que française, en Allemagne aussi on ne parle et ne mange que des burgers.

♣ J’aime vraiment les aquariums. Mettez-en un dans une pièce et je suis hypnotisée. Le mien resservira peut-être un jour.

♣ La vie est aussi ce qui arrive quand on attend un avion, dort seul dans une petite chambre d’hôtel, ou entre 2 réunions pro.

♣ En France on n’a pas le droit de passer les portiques d’aéroport avec ses pieds d’éléphant*** aux pieds. En Allemagne si.

♣ Le caramel macchiato a le même goût partout. Et pour une fois j’aime cette constance mondiale. Feels like home in a cup.

♣ En automne les avions dansent beaucoup. Mon respect pour les pilotes qui savent les guider si délicatement grandit à chaque atterrissage "comme une fleur" dans la tempête.

♣ Mon Amour et mon chaton me manquent terriblement et j’aime cette sensation qui fait battre le cœur tellement fort quand j’arrive à l’appartement.

♣ En Allemagne on trouve des voitures assorties à mon vernis à ongles du moment, n’est ce pas la classe absolue?

*** Une paire de baskets IM

Mon pull franco-espagnol

Nous voici revenus en France, mais encore un peu en vadrouille, le temps de récupérer Shali-chaton et de faire des bisous à mes parents qui partent randonner 2 semaines au Népal.
J’ai encore plein de choses à vous raconter sur l’Andalousie, mais pour cela il va falloir que je prenne le temps de me poser un peu.

Comme je le tweetais mardi…

http://twitter.com/#!/MissNahn/status/47675983570014208

Complètement débile, mais le pull est très beau et me va plutôt pas mal.

Lire la suite

Un écureuil et deux Bambi

Et un beau rapace.

Voilà le « butin » de notre jeudi. C’est la fête, je vous jure que c’est la fête. Cela m’a consolée de mon manque de chat (Shali me manque au bout de 10 minutes, il faut le savoir) (Mr Papillon c’est au bout de 45 secondes qu’il me manque).

Peu de kilomètres entre Ubeda et Jaen, mais un grand parc naturel à découvrir, tel était le programme de notre journée de Jeudi.

Lire la suite

Chez la marquise de la Rambla

« Qu’on lui couppppppe la têêêêêêêêêêtte!!!! », prononcé en imitant la voix hystérique et stridante de la Reine de Cœur, voilà ce qu’on nous entend souvent dire à l’évocation de l’aristocratie ou de la noblesse, Mr Papillon et moi.

Non pas que nous ferions le moindre mal à un nobliaux si nous en croisions un (nous ne sommes pas pour faire souffrir nos congénères), mais l’abus d’Alice au Pays des Merveilles et de lapin blanc provoque cet affreux réflexe.

Et bien il y a quelques jours nous avons rangé Alice, la Reine de Cœur et le lapin blanc au fond de notre valise car nous avons été dormir chez la Marquise de la Rambla, dans la petite ville fortifiée d’Ubeda.

Lire la suite